Graffitis à Paris.

Photo Miss Red pour Lavieenrouge.

Fin novembre j’ai passé une journée à Paris pour ” mes un an de plus” comme je le fais tous les ans. Je me suis levée dans la nuit et très tôt le matin j’ai pris le train. Dans le Jardin du Luxembourg assise face au soleil, le Palais du Sénat derrière moi j’ai teléphoné à Bernik qui gisait dans son lit en attendant d’être frappé par la grippe A.

Elle n’est pas encore passée par lui.

Ensuite j’ai zoné un peu du coté de la rue de Seine et de la rue de Bucci et j’ai découvert ce collage XXL représentant Madonna, de jenesaispasqui (pour le moment)

J’ai dû attendre un peu avant de faire la photo parce qu’il y avait devant le collage deux pochetrons dans un sale état qui picolaient une vinasse au goulot.

Photo Miss Red pour Lavieenrouge

Vous pouvez remarquer un petit Space Invader en bas à droite du collage.

Merci. (Faut se mettre à genoux pour shooter le Space Invader)

Photo Miss Red pour Lavieenrouge

Ma journée commençait bien.  Fallait juste que je  trouve un endroit ensoillé pour prendre mon petit déjeuner.

Photo Miss Red pour Lavieenrouge

En face de la boutique d’Isabel Marant j’ai croisé Catherine Frot qui a plissé les yeux lorsqu’elle m’a vu avec mon appareil photo dans les mains. Ce qui m’intéressait c’était le Space Invader pas elle.

Même si c’est une des meilleures actrices françaises.

Il me semble que ma photo soit un peu floue non? J’attends avec impatience le sponsoring de Sansung et son appareil photo ST 550.

Rouge forcément.

Merci Sansung (Par anticipation.)

J’en ai assez de trainer mon vieux Canon qui pèse un pied.

Photo Miss Red pour Lavieenrouge

Cet été j’avais découvert plusieurs collages et justement en face du Space Invader j’ai repéré le zouave de Léo & Pipo sur un panneau de sens interdit.

Rue Bonaparte j’ai encore découvert un autre zouave de Léo & Pipo mais cette fois ci juste une silhouette collée sur une surface en laiton.

Photos Miss Red pour Lavieenrouge

Un rayon de soleil pointait sur la terrasse du Café de Flore, alors je me suis assise et j’ai pris mon petit déjeuner, enfin juste un crème et un croissant parce que le petit dejeuner est facturé 25 Euros. Very Expansive pour une déco un peu désuette.

Jean Paul Sartre?

Je m’en fou complètement.

En face de moi collé sur la vitrine de la librairie La Hune un dessin de Misstic.

Photo Miss Red pour Lavieenrouge

Dans un passage qui mène à une galerie d’art. Laquelle? ne me le demandez pas (Depuis que je shoote le graffiti il faut vraiment que j’ai une bonne raison pour franchir la porte d’une galerie)

 J’ai  découvert ce petit dessin plein d’humour.

Photo Miss Red pour Lavieenrouge

Après être passée chez Gap pour y acheter une écharpe que finalement je n’ai pas trouvé, je me suis engouffrée au Citadium, le paradis des marques urban style que j’affectionne. J’ai déjeuné au restaurant des Galeries Lafayettes pour avoir Paris à mes pieds.

C’est là que j’ai découvert tout le self contrôle de l’asiatique. Lorsque je me suis servie un verre de Merlot (Pas besoin d’être ivre) j’en ai renversé un peu dans le plat d’un client asiatique qui n’avait pas eu la bonne idée de dégager son assiette.

Il n’a pas bronché.

Ni pipé mot.

En traversant d’un bon pas la place Vendôme j’ai aperçu sur le soubassement de la colonne un autre Space Invader.

Ensuite je me suis rendue à la galerie Pierre cardin. J’ai rédigé deux articles pour cette galerie puisqu’elle a eu la bonne idée de présenter des stars du néo graffiti ces derniers mois. C’est comme cela que je suis tombée nez à nez avec Emmanuel de Brantes organisateur de ces expos. Après C215  et M.Chat, Psychose est à l’affiche jusqu’au 5 decembre. 

J’ai filé sur les Champs pour y rencontrer mes deux copines  La Fée  créatrice de Urban Fééries et Amylee artiste graphique parisienne et talentueuse.

Je les connais toutes les deux depuis bientôt trois ans et c’est toujours un grand plaisir que de se retrouver lorsque je passe à Paris.

Je soupçonne Amylee d’être tout aussi hypocondriaque que moi puisque des que nous nous sommes assises sur les fauteuils de Roxane Rodriguez chez Ladurée celle-ci nous a offert des lingettes anti-bactériennes.

Alors nous nous sommes désinfectées les mains. On a papoté, rigolé dégueulé, et lorsque nous sommes sorties du salon de thé on s’est retrouvées sous les lights de Noel!

A bientôt les filles! 

En regagnant la gare Monparnasse dans la nuit fraiche et étoilée j’ai découvert dans un caniveau le fameux chat que j’avais photographié il y a deux ans dans le quartier de la rue des rosiers.

Enfin j’ai rangé mon Canon qui pèse un pied et j’ai pris le train.

C’est tout.

Ah si! J’ai flashé sur des vêtements de JC de Castelbajac. De Barbara Bui aussi mais c’est une autre histoire.

Photo Miss Red pour Lavieenrouge

Advertisements

12 thoughts on “Graffitis à Paris.

  1. Belle promenade à Paris et belle moisson !
    Le graffiti des deux chiens m’étonne. Ce sont les personnages de Olivier Kuntzel et Florence Deygas. On les a vu sur des chaises de Eames pour les 10 ans de Colette, sur des polos Lacoste… Première fois que je les vois sur un mur.

    Like

  2. très belle série. Tu as du marcher bcp. Et Catherine Frot, rhalala. J’aurais aimé être là pour l’embrasser, toi aussi bien sûr :)
    Et puis les poivrots, faut les comprendre. Qui n’a pas envie de se saouler quand il voit la tronche de Madonna, ersatz décadent de Marilyn Monroe. Au moins, cette dernière n’a pas eu le temps de mal vieillir ; une chance.
    Bon, ben on attend tes prochains voyages artistiques avec impatience.

    Like

  3. @Angelita: Lequel?

    @Isabelle: Merci pour ton infos. Avec les pochoirs on ne sait pas si ce sont les auteurs qui l’ont réalisé sur place. Des pochoirs sont en vente comme ceux d’Obey par exemple. On peut les fabriquer aussi. A suivre donc parce que je vais explorer le sujet.

    @Celine in London: A londres tu ne trouves rien? En tous les cas à Paris tu vas en trouver. Des collages aussi.

    @ Octave: Tu imagines ma joie lorsque je l’ai découvert!

    @ Chonchon: Quel cadeau urbain hein?

    @ Choule: Madonna s’en sort pas mal par rapport à Whitney. C’est un sacré sujet. Je marche beaucoup mais je fais toujours attention aux chaussures que je vais porter. Je fais aussi des poses. Paris si on ne se perd pas et si on sait se repérer et retenir facilement les noms de rues, les arrondissements, c’est assez easy.

    Like

  4. @Sidonie: Le Canon est trop lourd! 4 piles qu’il lui faut.

    @Dandy: Thanks a lot!

    @ Jim: Justement non. Je l’ai découvert deux fois et crois moi faut avoir l’oeil parce que le carrelage est collé en bas des murs ou dans le caniveau. C’est très sympa de la découvrir en tous les cas.

    Like

  5. le seul truc que je regrette de ma vie parisienne, c’est de ne pas m’être mis aux patins à roulettes à cette époque. Fallait voir ce qu’ils faisaient dans les rues ou sur le parvis de la Défense, les roller-skaters !
    Et toi, pour ta prochaine balade parisienne, tu pourrais peut-être les enfiler pour aller plus vite et couvrir plus de quartiers, photographier un max.

    Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s