De l’utilité d’un cadeau transparent. Transparent comme l’amitié.

 

Tam Tam d’Henri Massonnet.

Offrir un cadeau à celui qui a tout et à celle qui veut repartir à zéro, ce n’est pas facile.

Combien d’heures ai-je passé sur Internet pour trouver mes cadeaux?

 Je n’ose le dire.

Et puis une nuit, je me suis relevée, j’ai mangé 4 carrés de chocolat et j’ai eu, non pas une idée lumineuse mais les idées claires, pour ne pas dire transparentes.

J’ai acheté le Tam Tam d’ Henry Massonnet.

Le Tam Tam Transparent.

En fait j’en ai acheté 4.

Deux pour mon amie Anne Dantoussesétats qui recommence sa vie à zéro, un pour mon ami François Pignon et un pour moi. 

Comme Anne Dantoussesétats attend une petite fille j’ai mis dans chaque Tam Tam des ours roses. 

J’ai demandé à Bernik de me rapporter ABSOLUMENT de l’emballage industriel transparent pour faire les paquets cadeaux et j’ai traversé la ville sous les regards intérrogateurs des passants qui n’apercevaient que les ours roses qui semblaient flotter comme des poissons rouges dans les sacs transparents.

Je me suis rendue chez Anne qui m’attendait dans son appartement tout vide et tout blanc.

Je lui ai souhaité un joyeux Noel et je lui ai fait remarquer que les tabourets Tam Tam comportaient la signature d’Henri Massonnet sur le couvercle, puis sans la saouler, du moins je le crois, je lui ai raconté l’épopée pop du tabouret qui au début n’existait qu’en orange ou en blanc.

Henri Massonnet avait monté une société en 1948, Stamp, et c’est en 1968 qu’il a conçu le tabouret qui a eu un succès fulgurant. Mes parents ont été envoutés  par ce tabouret pop en plastique dans lequel on pouvait cacher des choses dedans.

Depuis le tabouret Tam Tam est une icône du design des années 70.

Anne et moi nous sommes restées un moment à parler de la progression intellectuelle dans la société médiévale debouts, appuyées contre un mur. Lorsqu’ Anne m’a proposé de s’asseoir sur les tabourets j’ai eu peur qu’ils ne s’abîment tant j’adore le mobilier et les objets transparents. Et puis juste avant de quitter l’appartement, Anne m’a raconté sa conversation très animée qu’elle avait eu la veille avec ses parents( parents possédés par la religion catholique) et sa détermination de leur imposer sa nouvelle passion. Le boudhisme, plus exactement.

Du coup, d’un geste déterminé, elle a posé un objet de prière, objet en bois sur l’un des tabourets en plastique transparent.

Mon Dieu j’aurais tant aimé qu’ ils restent vierges de tout destin utilitaire.

Je suis accro au design. Le design est-ce le mal?

Lorsque j’ai offert l’autre Tam Tam à François Pignon j’ai su qu’il allait adorer. Ce tabouret a sa place auprès de sa chaise longue gonflable et transparente de Quazar Khanh. Lui aussi a trouvé un destin utilitaire à son Tam Tam.  Destin moins philosophique.

L’été il va le remplir de glace et y ajouter des cannettes de Coca.

Et le mien?

Il est dans ma cuisine design et volontairement austère puisqu’aucun aliment n’est visible et le tabouret Tam Tam transparent se fait discret et élégant.

Bien sûr, personne n’a le droit de s’asseoir dessus.

Le tabouret Tam Tam existe aussi en vert et en fushia.

En vente chez atylia.fr

Tabourets Tam Tam d’Henri Massonnet.

2 thoughts on “De l’utilité d’un cadeau transparent. Transparent comme l’amitié.

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s