L’un des plus anciens graffitis de Paris.

Graffiti du XVIII ème siècle représentant une chaussure. Hôtel des Invalides. Photo Lavieenrouge.

Je vous ai déjà dit, que j’ai lu et relu sur la plage, cet été, l’ouvrage de Lorant Deutsch: Le Métronome.

J’ai pris mon petit carnet et j’ai pris des notes.

Lorsque j’ai séjourné au Sublim Eiffel j’étais proche des Invalides.

Je dois dire que jamais je n’avais eu la curiosité de visiter ce monument avant de lire ce livre. La coupole dorée était pour moi un repère géographique de la ville de Paris.

Oui c’est un peu la honte, d’autant que la coupole de l’Hôtel des Invalides faisait partie du contenu de l’un de mes cours d’histoire de l’art.

Faut que je vous dise que, le jour ou j’ai franchi les jardins des Invalides je n’ai pas eu l’intention de visiter les bâtiments.

Je n’avais qu’une chose en tête, celle de trouver les deux graffitis qui représentent une chaussure, graffitis qui à ce jour sont les plus anciens de Paris.

J’avais comme indication pour aboutir à ma recherche, qu’ils se trouvaient pas loin de la statue du grenadier.

Encore faut-il savoir à quoi ressemble un grenadier.

Dans mon esprit il devait être question d’un soldat brandissant une grenade, mais je n’ai rien vu de ressemblant. Du coup j’ai percuté qu’un grenadier devait être un soldat napoléonien, et je me suis dirigée vers la statue d’un soldat.

Impossible d’aller derrière le grenadier puisque le socle de la statue, était cerné par une chaine, afin que les visiteurs ne puissent pas tourner autour.

J’ai activement recherché le second graffiti sur le parapet du corridor alors que les visiteurs, eux, photographiaient que ce qu’il y a de vraiment visible, soit la statue du grenadier.

Et j’ai fini par le trouver.

J’étais vraiment heureuse.

La prochaine fois que je me rends aux Invalides, je ferai une visite plus complète, mais je dois dire que, sans la lecture de ce livre, j’aurais peut-être mis encore quelques années pour franchir ce haut lieu de l’histoire.

2 thoughts on “L’un des plus anciens graffitis de Paris.

  1. Et ton récit de chasse au trésor fait le bonheur d’une shoes addict passionnée d’histoire…
    Une époque où ces messieurs de la cour se juchaient sur des talons de 12 centimètres, avec un chaussant sans distinction de pied droit ou gauche, histoire de te faire marcher en canard.

    Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s