C’est sûr qu’on vit de justesse.

chevauxPhoto lavieenrouge.

Mon coeur s’est serré lorsque je suis passée devant sa stalle. La stalle de Yota.

Yota c’est le cheval que j’avais l’habitude de monter lorsque je pratiquais l’équitation. C’était le cheval le plus vif du club. On me l’avait attribué parce qu’il correspondait à mon comportement vif et volubile.

Yota est mort.

Des regrets.

Je n’ai jamais pu éprouver un sentiment envers Yota. Ni envers un autre cheval. De temps en temps je montais aussi Ira. Ira était majestueuse et un peu plus obéissante.

Ira est morte.

Des regrets. Des regrets. Des regrets.

Dans la stalle de Yota, j’étais terrorisée. Souvent le directeur m’enfermait à clé  pour que j’arrive à créer une relation plus intime avec Yota, mais je restais le dos au mur sans bouger pendant de longues minutes à étouffer.

Ce qui m’étonnait lorsque je prenais des cours d’équitation, c’était la cruauté des moniteurs envers les chevaux. Pour eux, un cheval c’était bête, et à coups de poings dans la gueule du cheval ils faisaient régner la discipline. Ils nous disaient de faire la même chose si notre cheval ne nous obéissait pas.

Mais ça je ne pouvais pas.

Pas de regrets.

Pendant les cours, le directeur qui était bègue passait sont temps  à gueuler sur sa tête de turc. C’était sa façon de s’exprimer sans bégailler.

Plus il criait, moins il bégaillait.

Dans une prairie glaciale je l’ai aperçu. Ce cheval dont j’ignore le nom à  parcouru une centaine de mètres pour venir à ma rencontre. Lorsqu’il s’est approché de moi j’étais très émue. Je me suis dit que peut-être qu’il m’aimait bien.

Déjà.

J’ai tendu ma main vers lui et avec confiance.

J’ai imaginé que nous partions ensemble pour une belle balade dans la campagne givrée, et que nous franchissions tous les obstacles en riant aux éclats, même les obstacles les plus démoniaques, juste pour tomber et avoir mal ensemble.

J’aurais voulu partager avec lui un peu de ma liberté. Cette liberté que je n’ai pas envie de gaspiller.

“C’est sûr qu’on vit de justesse” Little French Songs. Carla Bruni.

One thought on “C’est sûr qu’on vit de justesse.

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s