Tuer au nom du Diable, ça suffit comme ça.

cabu dessin

Je me suis réveillée avec la sale gueule de Houellebecq dans la tête. Y a des matins comme ça. Oui il a une sale gueule ce type, vous n’allez pas me dire le contraire? Même que la question que se posaient les journalistes avant son intervention dans le journal de 20 heures, c’était “est-ce qu’il mettrait son dentier oui ou merde?”

Maintenant si Houellebecq a du talent (j’ai bien aimé Lanzarote) souffrez que je vous dise qu’en ce moment je relis Lolita de Nabokov et que Soumission, et bien je m’en tape un peu parce que je pense que la réalité dépasse la fiction.

Surtout en ce moment.

Non, hier je ne suis pas sortie de chez moi pour faire les soldes, parce que la seule chose que j’aimerai vraiment avoir, c’est une petite poulette qui me ponde chaque matin des oeufs et j’aimerai vraiment lui offrir une vie digne, une vie digne comme celle que nous aspirons pour nous même.

Ce matin avant de sortir, et pensant a une vie de poulette en plein centre ville, j’ai entendu un débat pour ou contre un film d’après le roman rose sale de Valérie Trierweiler dont l’égo est aussi visqueux que son tube de vaseline. Un film qui, s’il est tourné, le sera avec des subventions que l’on aura soutiré de la poche du contribuable. Perso je pense qu’il faut avoir une vie de merde pour lire Merci pour le moment, certes moins que celle qui l’a rédigé.

Mais quand même.

Pour tout vous dire un film sur les coucheries des Bidochon… Même pas en téléchargement gratuit. Et qui dans le rôle de Julie Gayet? Clara Morgan ou quoi?

En rentrant chez moi, vers midi, j’ai eu envie de me faire un cake aux spéculos pour mon quatre heures. J’ai allumé ma petite radio verte pomme et puis là…

Alors même si Charlie Hebdo ce n’est pas ma came, je me souviens quand même avoir découvert Cabu dans le Club Dorothée et même que j’étais fascinée par son coup de crayon.

Tuer au nom du Diable, ça suffit comme ça.

Du coup je n’ai pas fait mo cake au spéculos. J’ai changé les draps.

2 thoughts on “Tuer au nom du Diable, ça suffit comme ça.

    1. Oui mais il faut raison garder. Les politiques orchestrent l’évènement à leur profit sans compter que notre empathie est parfois fragile. Eux ils s’en foutent c’est de la communication pour jauger la foule si elle est manipulable pour le second tour en 2017. Ebola, ceux qui n’ont pas de boulot, les animaux mal traités, ils s’en foutent. D’ailleurs hier soir je n’ai pratiquement pas entendu les noms de ceux qui ont été tués mais j’ai entendu des chiffres et aujourd’hui la France est divisée en deux, entre ceux qui y étaient et ceux qui n’y étaient pas.

      Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s