J’ai terminé mon Koh Lanta.

Nicolas DehghaniNicolas Dehghani

Lorsque j’avais entre 25 ans et 30 ans, je ne sortais plus de chez moi. Du moins jamais seule. J’avais peur de m’effondrer dans la rue et que personne ne vienne à mon secours. J’avais peur que les passants m’insultent.

En fait j’avais peur que ne se reproduise ce que j’avais vécu enfant, une forme de maltraitance surtout pratiquée dans les moments de faiblesse.

Une maltraitance bien dissimulée entre quatre murs.

J’ai eu la chance de rencontrer une femme médecin qui a rempli le rôle que m’a mère n’a jamais pu accomplir envers moi. Ainsi j’ai pu accompagner ma mère, mal aimante dans ses derniers jours et après son décès, sortir à nouveau seule et je suis même partie travailler à l’étranger.

Je me suis effondrée samedi, alors que je faisais mon marché. Il était midi, je parlais déco avec un pote golfeur et je suis tombée dans ses bras. Allongée dans la foule je voyais des visages encourageants, et tout là haut, le vol des hirondelles.

Un pompier en civil qui passait par là, m’a tenu la main en attendant les secours.

Le contact de sa main dans la mienne signifiait bienveillance.

Une dame qui faisait son marché m’a demandé si elle pouvait prendre ma tension. Elle ne sortait jamais sans son petit appareil.

Ma tension était très basse.

J’attendais que l’on vienne me prendre en charge.

De toute façon je ne voulais pas rentrer chez moi.

Lorsque les pompiers sont arrivés et qu’ils m’ont soulevé, je me suis rendue compte que quelqu’un avait pris la précaution de mettre une petite serviette jaune sous ma tête, juste après ma chute. Certainement la vendeuse du stand de primeurs.

Ils étaient trois pompiers pour me hisser dans leur véhicule. Des gens que je ne connaissais pas sont venus me dire que tout allait bien se passer. Je ne souffrais pas, j’étais très faible. On m’a sanglé. Ma nature indépendante s’est sentie un peu vulnérable pendant quelques secondes. L’un des pompiers est resté près de moi pendant le trajet.

C’était un beau black qui rigolait tout le temps

Mais aux urgences, grand moment de solitude. Personne ne se parle et j’ai été étonnée que l’on ne me propose pas un verre d’eau ou quelque chose à grignoter. J’ai mangé une pomme que je venais d’acheter avant mon malaise.

Je me suis déshabillée et j’ai attendu le médecin.

Je me suis couchée en boule.

J’avais froid aux pieds.

J’avais beaucoup de chose à lui dire.

C’était une très jeune femme. Très à l’écoute.

Je lui ai raconté, déchirée par les sanglots, ce que j’endurais depuis deux ans.

Depuis deux ans j’ai essayé de me m’autoguérir, de faire confiance en la nature, en une bonne alimentation, en pas mal de choses qui devenaient de moins en moins orthodoxes ces derniers mois, comme boire des doses importantes de calcium ou de réciter des mantras deux fois par jour.

Si j’ai été brûler des cierges? Evidemment. Combien de fois ai-je traversé la plage à marée basse pour m’engouffrer dans ma petite église et demander de l’aide pour que je guérisse naturellement. En sortant, je fonçais vers la boulangerie pour m’acheter un grillé aux pommes.

Ces dernières semaines j’ai aussi prié et appelé mes parents à l’aide, mais là ou ils sont, ils ne m’entendent plus. Déjà qu’ils ne m’entendaient pas de leur vivant.

Et toujours cette souffrance physique et cet handicap qui ne se voit pas.

Parfois des moqueries et des réflexions indélicates de ceux qui croient tout savoir ou qui n’ont pas ou pas assez d’empathie.

Bref deux ans d’espoir, d’efforts et RIEN.

Pourtant mon médecin et moi on y a cru.

C’est moi qui ait voulu tenter l’expérience et elle m’a encouragé à le faire.

Mais les maladies auto immunes ne se guérissent pas avec du curcuma, des huiles essentielles, de l’acupuncture ou des smoothies bananes/avocats, des coups de tête.

Errance médicale, c’est ce qu’à écrit le médecin des urgences dans son rapport.

Certains pensent qu’en suçant de l’ail, ils vont se guérir ou en suivant le terrible régime de Seignalet. Mais Seignalet est mort à même pas 45 ans d’un cancer de pancréas. En fait il s’est intoxiqué parce que lorsque l’on consomme que des aliments crus on met à mal le pancréas. Il a dû faire venir de l’étranger des comprimés chargés d’enzymes mais ça lui a été fatal.

Ce que j’ai pu lire ces derniers mois sur internet, dépasse l’entendement. Comme “ne faites pas de chimio, pour guérir il suffit de ne plus manger de sucre et vos tumeurs vont disparaître” Ou “faites trois cataplasmes de purée de gingembre par jour, pour enrayer votre mal de dos”

Certains dorment avec un oignon dans leurs chaussettes pour aller mieux.

Mais ne me demandez pas pourquoi, je n’ai même pas voulu lire la suite.

Cet effondrement je m’y attendais. Je me dis, ce matin, que ma bonne étoile était à mes côtés, comme souvent.

Il fallait que j’arrête l’expérience. Malgré une alimentation équilibrée et quelques gourmandises, je suis descendue à 45 ans kilos.

On a même cru que j’étais devenue anorexique.

Parfois je souffrais tellement de problèmes respiratoires que je ne pouvais plus continuer une conversation. J’ai de la chance d’être souvent dans de beaux endroits et dans ces moments là, je me disais que si je m’en allais comme ça, terrassée, dans un éclat de rire, en présence de personnes agréables, au moins ça aurait de la gueule.

C’est mieux que de finir seule au bloc opératoire ou seule chez soi.

Mais je tiens à la vie.

Pour moins souffrir ces deux dernières années, j’ai fouillé dans ce qu’elle avait de mieux à m’offrir.

Vous avez été quelques uns à me soutenir durant ces derniers mois et notamment SH—-N avec qui j’ai parfois échangé plusieurs mails dans la journée.

Mon blog c’est aussi l’enfant que je ne peux pas avoir. Il est mon canal de vie. Paradoxalement c’est via la douleur physique que j’ai pris confiance en moi et en l’humanité, parce qu’avant, je dois le confesser, je ne savais pas faire confiance en tout ce que la vie pouvait m’apporter.

Mes nuits étouffantes ont été sources d’anxiétés intenses, alors au milieu de la noirceur, je me disais “vivement que le soleil se lève et que je retrouve les autres”

Avant ces deux années de souffrance, je me disais “c’est dommage que je me réveille, mes cauchemars sont plus intéressants que mes jours”

Ces derniers mois j’ai fait des choses différentes, avec des gens que je ne connaissais pas. J’ai rompu avec mes horaires, mes habitudes.

J’ai repris ma corticothérapie depuis samedi. Je ne le prends pas comme un échec. Je me sens libérée. D’ailleurs mon amie Emilie vient de m’envoyer la vidéo de la Reine des Neiges, vidéo que je ne connaissais même pas. Mon organisme a essayé de faire le boulot que je lui ai demandé, celui de se guérir sans médicament, mais là il n’est plus capable de le supporter physiquement et moralement.

Bientôt, lorsque j’aurais trouvé le bon dosage, sans trop de risque, je pourrais vous révéler ce que je ne pouvais plus percevoir. ça va déjà bien mieux;)

9 thoughts on “J’ai terminé mon Koh Lanta.

  1. Je lis tout ça avec beaucoup de retard. Je suis désolée pour toi ; je sais ce que c’est les urgences seule , à attendre …. Mais en même temps, je te sens libérée et soulagée. Je crois qu’il faut s’aider , accepter de l’aide des autres, de la science, de la nature. Et il me semble que ton corps t’a dit stop et a mis fin à tes souffrances physiques et morales. Je crois que le corps nous force à entendre ce que notre cerveau ou notre intellect ne veut pas entendre ou comprendre. Je viens de lire ton dernier billet et il me semble que ton corps à bien fait. Des bises très fort très fort

    Like

    1. Tout va bien!!!!! l’expérience est terminée. Maintenant je peux témoigner et aider ceux qui ont le même problème immunitaire que moi, alors tout n’est pas négatif.

      Like

  2. Je viens de découvrir votre blog et je suis très émue par votre courage et l’auto dérision qui se dégage de votre témoignage. Je vous conseille de boire une cuillerée à café de l’huile de Nigelle le matin à jeun, j’en ai pris l’année passée et je me sentais bien, je compte en reprendre. Voici le lien et j’espère pouvoir vous aider avec ça : http://huile-de-nigelle.net/fr/bienfaits.html
    Bon courage!

    Like

  3. Encore un détail, ne commandez pas sur internet, il y a bcp d’arnaque et de contre façon, dirigez vous plutôt chez un herboriste ou un vendeur d’épices marocain, la boite originale contient un chameau et elle est jaune.

    Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s