Quand nous seront heureux.

quand_nous_serons_heureux

 

Au fait vous avez vu ma nouvelle bannière? C’est mon amie Amylee, artiste peintre qui expose un peu partout en Europe et parfois à NY et en Asie qui me l’a dessiné lundi soir.

Avant je détestais lire des nouvelles.

Parce que j’aimais vivre quelques jours avec les personnages. Trois ou quatre jours.

Au moins ça.

Mais récemment je me suis laissée prendre au piège avec les nouvelles de Richard Yates.

Quand nous seront heureux c’est le titre des 31 nouvelles de Carole Fives.

Au fait sommes nous heureux?

Et bien ça dépend. Le bonheur ça devrait ressembler un peu comme lorsque nous étions paisible dans le liquide amniotique du ventre de notre mère. Mais alors pourquoi dans la vie on doit parfois nager dans un filet d’eau fraîche et en plus de ça, à contre courant?

Y a pas à dire le bonheur c’est un boulot à plein temps.

Etre heureux ce n’est pas parce que l’on a quelqu’un, comme on dit. Parce que l’on a un CDI.  Parce qu’on vient de nous remettre les clés d’une nouvelle caisse achetée à crédit.

Je pense qu’être heureux c’est savoir apprécier ce que l’on a.

Trop miser sur l’avenir c’est la meilleure façon d’être malheureux.

Mais parfois il nous semble que notre vie ne nous ressemble pas.

Alors on triche. On fait trop de compromis. On cultive une névrose.

Les 31 nouvelles de Carole Fives mettent en lumière comment faire pour que dans votre vie tout aille de travers.

Le style de Carole Five me plaît, parce que, par exemple, c’est un peu atroce cette histoire de fille qui raconte son histoire et qui croit dur comme fer qu’elle a rencontré le grand amour alors qu’elle s’est tout simplement fait violer, tant son besoin d’amour est immense. Elle n’a jamais connu l’amour, son estime de soi est tellement bas, que pour elle, le viol ressemble à une déclaration d’amour.

Chaque nouvelle, une névrose:  Le besoin de se réinventer par la chirurgie esthétique, le fils qui grappille de l’amour à son père via des choix professionnels. Celui qui passe sa vie à rayer ses relations…

C’est vraiment addictif.

Je l’ai lu deux fois.

 

3 thoughts on “Quand nous seront heureux.

    1. Merci! parce qu’on ne sait pas si le lecteur remarque les changements. J’ai changé le thème il y a plus d’un mois et il me semble que personne ne s’en est rendu compte.

      Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s