Tu viens au hula hoop ce soir?

Hula Hoop

Hier lorsque j’ai lu ce SMS ” Tu viens au hula-hoop ce soir?” ça m’a fait tout drôle.

Tout drôle parce que, qui aurait dit que je me serais mise au hula-hoop?

J’y suis allée pour la première fois, accompagnée de copines, parce que je n’en avais jamais fait.

Elles non plus.

C’est donc avec une certaine timidité que nous avons foulé le sable en direction de la jolie coach.

La semaine d’après je me suis mis à l’ultimate frisbee.

mina_febbre_dell_hula_hoop6410

J’ai toujours entendu dire que le hula hoop ça n’était pas bon pour le dos. C’est peut-être la raison pour laquelle le hula- hoop est tombé en désuétude un peu comme la laque Elnett, les radios dans lesquelles ont met des piles dedans pour écouter de la musique, les Carambars, et le Belle Color blond vacances.

Maintenant on dit que le hula-hoop c’est bon pour tout que l’on a.

Ou pas.

Que ça affine, que ça muscle, que ça détend, et que ça peut même aider à la méditation.

On nous vend bien la discipline, vieille de 3000 ans. Oui ça date un peu quand même. Mais les égyptiens avaient des loisirs.

Lors de mon initiation, il faisait beau sur la plage.

Une belle fin de journée.

J’ai tout de suite ressenti les choses, un peu comme ça “mais je vais être ridicule au bout d’un moment si je n’y arrive pas?”

On m’a donné un large cerceau ( plus il est large et lourd et plus c’est facile) et j’ai attendu les instructions.

Non il ne sert à rien de tourner du cul. C’est un mouvement d’avant en arrière qu’il faut faire.

Après une petite séance d’échauffement, on se lance.

Enfin c’est vite dit.

Parce que le cerceau tombe toujours sur le sable si on ne se place pas comme il faut et si on ne fait pas le bon mouvement.

Cela dit j’y suis arrivée.

Sur 45 minutes, j’ai réussi à tenir le cerceau autour de ma taille pendant 8 secondes.

DSC_0608

Mais quelle délivrance! Un peu comme un orgasme. Sauf qu’avec le hula hoop on ne peut pas faire semblant.

C’est que le hula hoop ça demande de l’entrainement.

On s’amuse, le cerceau tombe, on recommence, on s’amuse, le cerceau tombe…

Ce que j’aime aussi c’est que la coach nous fait faire l’exercice sur de la musique jazzy des années 50 et même sur des chansons de Dalida du début des années soixante.

C’est complètement décalé et j’aime ça.

making-hula-hoops-tubing

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s