Bretonnes et fières de l’être.

Bretonnes_Paramé__

Photo Charles Fréger. Costume de Paramé (près de Saint-Malo)

Le point fort du Festival Interceltique de Lorient c’est la Grande Parade des Nations Celtes. La Grande Parade tisse des liens affectifs avec la population depuis 45 ans.

Même s’il pleut, certains ne renonceraient pas à ce spectacle qui réuni presque 80 cercles différents. Soit 3 000 artistes en costumes traditionnels ( danseurs, bagadoù, pipe-bands et bandas de gaita)

Depuis trois mois la Bretagne n’est plus la même.

Il ne pleut plus.

C’est sous un soleil de plomb que la Grande Parade à parcouru les rues de la ville jusqu’au stade, là ou a lieu la présentation. C’était la première fois que je prenais place dans le stade.

Je n’ai pas été déçue, loin de là.

Après avoir découvert l’ouvrage de Charles Fréger “Bretonnes” je voulais aller à la rencontre de quelques jeunes filles en costume tradi pour connaître leur motivation.

J’avoue qu’à leur âge j’aurais préféré être chanteuse de soul.

Grande Parade Festival Interceltique de Lorient

Danseuses du cercle de Spézet.

Elles sont âgées entre 16 et 23 ans et c’est via le sport notamment l’équitation, qu’elles se sont intégrées au sein d’un cercle de danse et de musique traditionnelle. Si elles sont bien sages dans leur costume c’est par respect pour la tradition.

On ne posent pas n’importe comment lorsque l’on porte le costume.

C’est une professionnelle qui leur a appris à se maquiller, à se coiffer parce que les différentes coiffes suscitent des gestes précis et maîtrisés. Elles dansent tout au long de l’année, surtout dans leur région. Ces charmantes demoiselles vivent dans le Finistère et représente une petite commune (Spézet) près de Carhaix. Lorsque je leur ai parlé du livre Bretonnes de Charles Fréger, certaines m’ont dit qu’elles connaissaient ce livre puisque certaines y avaient participé.

Grande Parade Festival Interceltique de LorientUn breton miniature en tête de défilé.

Grande Parade Festival Interceltique de Lorient

Grande Parade Festival Interceltique de LorientConnectée!

Grande Parade Festival Interceltique de LorientUn pompon rouge connecté.

Grande Parade Festival Interceltique de Lorient

Grande Parade Festival Interceltique de Lorient

grande  parade festival interceltique 1Le Triomphe des Sonneurs en fin d’après midi clôture le journée de La Grande Parade.

grande parade festival interceltique de Lorient LorientCostume Lorientais et parapluie chic en dentelle.

grande  parade festival interceltique

Petite pose après la Grande Parade. Costumes de Plougastel.

De très jeunes enfants participent aussi à la grande parade. Je dois avouer que certains sont très émouvants, lorsqu’ils apparaissent dans le stade en esquissant quelques pas de danses.

sous coiffe pays de LorientSous coiffe du Pays de Lorient. Charles Fréger.

Bretonnes_Charles coiffe région de Concarneau

La coiffe servait à protéger des intempéries et cachait les cheveux afin de ne pas attiser la convoitise des hommes.

charles Fréger;

Si un jour vous avez la chance de participer à La grande parade des nations celtes, vous serez étonné de découvrir la grande diversité des costumes des différentes. Dans le stade, une voix off met l’accent sur toutes les particularités ( techniques, tissus, pierres…)

C’est très intéressant. J’ai appris qu’une colorette demande l’insertion de plus de 300 pailles pour rigidifier le col.

En Bretagne les photos de Charles Fréger sont exposées dans quatre institutions et musées, à Guingamp, à Pont-L’Abbé, à Rennes et à Saint-Brieuc. Le photographe s’est inspiré des portraits de la Renaissance qui mettaient en avant le sujet et sa réussite sociale.  Un costume c’est aussi un signe d’appartenance sociale. Plus il est brodé, plus il est cher.

Perso, c’est via ce livre Bretonnes qui recueille plus de cinquante costumes que j’ai eu envie d’en savoir davantage.

Je n’ai pas pu approcher toutes les participantes que j’ai frôlé dans la foule, parce que je n’ai pas voulu les déranger. Levées tôt le matin, elles ont dansé dans les rues sous un soleil de plomb, souvent vêtues de velours noir. A la fin du défilé la seule problématique, c’est ou et quand est-ce que l’on mange?

charles_freger_bretonnes_2011_2014_018Costume de deuil.

photo charles_freger_bretonnes_2011_2014_116

charles_freger_bretonnes_2011_2014_066

La coiffe désigne par ailleurs l’origine géographique et le statut social ou marital de la femme.

charles_freger_bretonnes_2011_2014_074

charles_freger_bretonnes_2011_2014_101

Bretonnes5

Bretonnes de Charles Fréger. Actes Sud.

One thought on “Bretonnes et fières de l’être.

  1. Je trouve ça magnifique : ces traditions préservées avec fierté et amour dans notre monde qui oublie tout si vite …….et les photos de Charles Frege sont splendides : les regards de ces femmes

    Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s