Ligne de nage + trois siècles de musique italienne.

Julie Rbard Gendre Julie Robard Gendre.

A la rentrée, j’ai contacté Le Théâtre de Lorient pour établir un partenariat avec Lavieenrouge. Le Théâtre de Lorient c’est trois salles. Le Théâtre de Lorient, centre dramatique national, propose une programmation exigeante, populaire et accessible, autour de trois disciplines principales (théâtre, musique et danse) auxquelles s’ajoutent l’opéra, les arts du cirque et le jeune public.

Comme je suis une grande amatrice de jazz, j’avoue que je ne connais pas très bien les autres disciplines. Il y a trois ans lorsque j’ai proposé à l’agence de presse  Heymann-Renoult de m’accorder un press pass pour le Festival Interceltique de Lorient, alors que je ne connaissais RIEN à la musique celtique, je dois dire que les deux parties ont été ravies de ce partenariat parce que je suis allée voir les spectacles sans a priori.

J’écoute parfois de la musique classique. Pas tous les jours certes, mais j’aime tout particulièrement l’Opéra Artaserse de Léonardo Vinci que j’écoute lorsque je me promène dans le jardin du Luxembourg à Paris.

Chopin et Richard Strauss ne me laissent pas indifférente.

Dimanche, après quelques longueurs de piscine (la piscine se situe en face du Grand Théâtre et le Grand Théâtre à 100 pas de mon domicile) je me suis affalée dans un fauteuil pour assister au concert Inspirazione italiano joué par l’Orchestre Symphonique de Bretagne. Un concert qui traverse trois siècles de musique italiennes (Baroque, chansons paysannes des Abruzzes, répertoire populaire de Milan)

Arcangello Corelli Concerto grosso n°4.

Antonio Vivaldi Sovvente il sole et Concerto pour orchestres à cordes

Giovanni Paisiello Il Barbiere di Siviglia-Overture

Gioachino Rossini. Cenerentola: Cavatine finale” Nacqui all’affamo”

Ottorino Respighi Ancient Airs and dances.

Luciano Berio Folk Songs.

Enrico Onofri.Enrico Onofri.

Si j’ai reconnu les premiers accords (à priori tout le monde connaît Corelli et Vivaldi ) j’ai été très agréablement surprise lors de la seconde partie du concert. La très belle Julie Robard Gendre ( mezzo soprano) plus solennelle qu’au début de la représentation, m’a chahuté sur ce répertoire que je ne connaissais pas du tout.

Julie Robard Gendre a déjà une très belle carrière. Ces deux dernières années elle a interprété des rôles importants: La Péricole à L’Opéra de Metz, Carmen à l’Opéra de Reims, Orphée à Angers-Nantes Opéra et Ramiro dans La Finta Giardiniera au Festival d’Aix en Provence.

L’orchestre était dirigé par Enrico Onofredi dont la bio ne laissera pas indifférent l’amateur de musique classique.

Dommage que le concert n’ait pas duré deux fois plus longtemps.

Un beau dimanche d’automne en fin d’après midi, c’est une très belle façon de suspendre le temps.

Grand Théâtre : place de l’Hôtel de ville
02 97 02 22 78
Le Studio : rue du Tour des Portes
CDDB : 11 rue Claire Droneau
02 97 83 51 51
Billetterie : 02 97 83 01 01
contact@letheatredelorient.fr
www.letheatredelorient.fr
www.facebook.com/letheatredelorient

Le Grand Théâtre de Lorient.

Posted in Art

3 thoughts on “Ligne de nage + trois siècles de musique italienne.

  1. Merci pour cet article, plein de belles découvertes! Je vais y revenir demain pour écouter tout cela plus en détail.
    (PS Je t’ai nommée pour participer au “infinite dreams award” dans mon article “les blogueuse se dévoilent” si ça te tente… Je ne savais pas comment te prévenir alors je profite de ce commentaire!)

    Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s