Apprendre l’histoire de l’art sans souffrance.

Nathan Sawaya

Il y a quelques jours j’ai découvert Artips.

Sur le coup je n’ai pas voulu m’inscrire. Communiquer encore mon adresse mail alors que j’ai passé un temps considérable à me désinscrire, il y a deux mois de ça, de tout un tas de newsletters  (que je ne lis jamais) franchement, je n’étais pas très chaude.

Mais j’avais envie d’en savoir plus parce que la sollicitation était surprenante. Il était question d’histoire de l’art. J’ai étudié l’histoire de l’art et je dois vous avouer qu’il ne me viendrait pas à l’idée en ce moment d’ouvrir un livre d’art. Aujourd’hui j’ai besoin d’avoir des informations parcellaires parce que je suis assaillie d’informations. C’est seulement si j’ai vraiment besoin d’approfondir un sujet que je vais prendre du temps de lire un article de 2000 mots.

Après la confirmation de mon inscription, je recevais ma première dose d’histoire de l’art 2.0: L’analyse de “Un bar aux Folies Bergère” Oeuvre peinte par le peintre Édouard Manet au début des années 1880. Il s’agit de la dernière œuvre majeure du peintre avant sa mort. Cette toile de Manet, hors de son contexte historique ne m’a jamais vraiment intéressée.

Avec Artips et en quelques lignes j’ai appris à lire “Un bar aux folies bergère” exactement comme ça:

Manet un bar aux Folies Bergere.

Dans un bar aux Folies Bergère, une jeune femme s’appuie au comptoir.
Le regard rêveur, Suzon, la serveuse du café-concert, semble bien seule.
Le comptoir l’isole dans son travail tandis que le reflet du miroir donne à voir des femmes élégantes mais surtout des hommes en hauts-de-forme admirant des acrobates sur des trapèzes.

Manet_champagne_2_2x

L’air mélancolique, Suzon semble divaguer. Mais le miroir indique une toute autre réalité. Un des hauts-de-forme émerge du coin du tableau et s’approche du reflet de Suzon.
Elle se penche et il semble lui demander quelque chose de secret. Leur proximité est étouffante. Que souhaite donc cet homme ?

Manet_champagne_3_2x

Manet le suggère en disposant sur le bar des indices. Comme les belles oranges ou l’alcool, Suzon serait-elle à vendre ?
La tête blonde de la serveuse, sa silhouette sinueuse et sa veste noire l’assimilent en tout cas aux bouteilles de champagne disposées près d’elle.
Plus encore, la dentelle de sa robe évoque la mousse légère du doux breuvage et le carré de son décolleté rappelle l’étiquette qui orne chacune des bouteilles.
Telles ces bouteilles casquées de papier doré, Suzon est donc un bel objet que l’on s’empresserait d’effeuiller…

Manet_champagne_4_2x

Pris d’un soudain malaise, le spectateur face à ce miroir cherche en vain à se positionner.
Est-il cet homme au chapeau? Que veut-il obtenir de Suzon ? Il ne peut s’empêcher de tomber dans le piège que Manet a tissé. Le client et lui ne font plus qu’un et chacun est responsable du sort de Suzon.

Manet_champagne_5_2x

Manet nous offre cependant une échappatoire en décalant légèrement dans le miroir le reflet de la jeune femme. On verrait presque deux Suzon. L’une se pliant à la demande du client, l’autre s’échappant dans une sphère supérieure, loin des contraintes de la vie sociale.
Et cet ailleurs vers lequel Suzon s’échappe et auquel Manet nous donne accès, c’est dans ses yeux finalement qu’on le voit le mieux.

Pour en savoir plus :
Sur la vie de Manet
Sur l’histoire des Folies Bergère
Sur le tableau

Sous l’analyse on peut aller plus loin via des liens.

Quelques jours plus tard, je recevais une petite analyse du rapt de Ganymède de Rembrandt. J’ai su tout ce que je ne savais pas.

 

Posted in Art

9 thoughts on “Apprendre l’histoire de l’art sans souffrance.

  1. Merci beaucoup pour ce partage. Ce site est vraiment génial. J’ai trouvé ce que je cherchais depuis longtemps, une manière d’apprendre sur l’histoire de l’art, mais de manière adaptée à notre vie actuelle: rapidement, simplement et de manière anecdotique. Super! Je suis ravie.

    Like

    1. Je suis contente de t’avoir fait découvrir un site bien adapté à notre époque et très pro! C’est vrai qu’il faudrait ne plus être connecté et avoir beaucoup de temps pour se lancer dans le Grand livre de la peinture de Larousse. Les temps changent et la didactique avec!

      Liked by 1 person

    1. Merci! Je ne me doutais pas qu’en écrivant cet article que j’aurais pu faire des heureuses. Mais à la réflexion je pense en effet que c’est plus positif de se pencher sur l’histoire de l’art que sur les commémorations des attentats.

      Liked by 1 person

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s