Au bout du rouleau.

rebecca-szeto

Rebecca Szeto.

Peindre sept mètres sous verrière. Peindre sept mètres avec le mur qui s’incurve tout en haut, voilà je l’ai fait!

Depuis quelque temps,dans ma cage d’escalier la peinture s’écaillait ici et là. Surtout au niveau de mon étage, là ou il y a sept mètres sous verrière. Plus bas, au second,  il y avait une toile d’araignée. Donc rien de bien méchant, mais tout devenait insensiblement lugubre.

Lorsque j’ai dit que j’aimerais que les murs de la cage d’escalier deviennent blancs on m’a dit “Tu n’y penses pas. Tu te rends compte du nombre de pots de peinture qu’il faut pour repeindre toute la cage d’escalier? Sans compter le temps que ça va prendre! Et ton étage ( là ou il y a sept mètres sous verrière) il n’y a qu’un pro qui peut faire ça”

Quelques jours plus tard, je me suis rendue dans un magasin de bricolage pour voir le prix des perches, celles pour peindre des surfaces très hautes. Pas des perches de deux mètres, hein? Des perches pour professionnels. Il n’y en avait pas, alors je suis rentrée avec un pot de peinture Ripolin.

Je me suis mise à l’ouvrage, en commençant par le troisième étage. Sans rien dire à personne. Sans rien dire, parce que je savais que c’était ce qu’il fallait faire. Repeindre tout en blanc. Purifier cette cage d’escalier ou j’ai failli crever plus d’une fois l’année dernière lorsque j’étais en insuffisance respiratoire. Entre parenthèses, je suis totalement guérie, même sans traitement. Je l’ai su il y a quelques jours. J’ai la capacité respiratoire d’une fille de vingt ans. Ma pneumologue n’en revient pas d’autant que ça fait trois mois que je respire les solvants de la peinture acrylique.

Pendant que j’appliquais mes premiers coups de pinceaux, je constatais avec délice la mutation. Avec un manche à balai au bout de mon rouleau, je me suis aussi attaquée au plafond. Un plafond arrondi. Croyez-moi, ça corse vraiment le job.

“Ah c’est vraiment bien! tu me peins mon étage?”

J’ai attaqué le second étage tout en épargnant l’araignée. L’araignée est devenue une amie.

Quelques jours plus tard je nettoyais mes pinceaux pour aller vivre une nouvelle aventure professionnelle. Aventure qui finalement a été mise en stand by. C’est à ce moment là que je me suis dit que j’allais m’attaquer au premier étage et au hall de l’immeuble.

On m’a fait confiance et désormais vêtue d’une blouse de peintre ( l’habit fait le moine) je suis retournée sur le chantier. Pas facile, parce que le plafond étant haut, même sur un escabeau, j’étais dans l’épreuve. Mon dos tenait plutôt bien le coup. Pour me récompenser, je filais à la piscine faire quelques centaines de mètres en dos crawlé et permettez moi de vous le dire, ça remet tout en place. Lorsque j’ai peint les murs du hall, je me suis rendue compte que les soubassements avaient eux aussi, besoin d’un relooking. Un soir j’ai créé un gris et le lendemain j’ai repeint les soubassements de bas en haut. C’est ça qui m’a achevé parce qu’il fallait toujours exercer une pression, le support n’étant pas lisse. Mais repeindre les soubassements c’est + de 50% du potentiel de la rénovation.

C’est à ce moment là que mon rouleau à peindre est décédé.

J’ai pris une pause en rénovant et en imaginant une nouvelle déco pour ma chambre. Ce projet a été le plus difficile parce que je n’avais de cesse de ranger et de trouver une solution pour mes vêtements.

Une fois la déco de ma chambre terminée ( il reste la question des rideaux) je me suis attaquée à mon étage et à mes sept mètres de murs sous verrière. On m’a dit “Mais tu sais que même avec une perche, ça va être très OUAYOU! Comment veux- tu atteindre les angles? De ce côté là c’est impossible. Il vaut mieux monter sur une échelle. Je t’aiderai”

Oui, mais comment planter son échelle dans un escalier hélicoïdal?

Question?

Rebecca Szeto.

J’ai revêtu ma blouse de peintre. Fixé le rouleau à peindre sur le manche à balai et j’ai commencé le taf. Pour les plus grandes hauteurs j’ai fixé le manche à balai sur une réglette, vous savez le truc pour cacher les fils électriques?

Pas pro mais fiable.

Avec la réglette pour le fil électrique + le manche à balai, je me suis confectionnée une  perche d’enfer. Certes au début j’ai eu des déconvenues parce que la perche était très longue et c’était très OUAYOU! Le rouleau se fracassait dans les escaliers, ou le manche à se désolidarisait de la réglette. J’ai pensé  à Florence Arthaud. J’ai lu quelques uns de ses bouquins. A chaque fois que je me trouve en délicatesse, je pense à Florence Arthaud. Une navigatrice (pareil pour les navigateurs) du moins à son époque, devait toujours faire preuve d’imagination.  Je me suis dit que j’allais maitriser le perche trop OUAYOU! Et que de toute façon, peindre sur une échelle pouvait être dangereux.

En nageant, j’ai eu une idée pour consolider mon dispositif réglette + manche à balai+ rouleau. J’ai utilisé du masking tape pour que la réglette reste compacte lorsque celle-ci devenait très flexible. A partir de la perche j’ai créé deux autres outils, un outil pour lisser le mur hors d’atteinte, qui était abîmé par endroit, et un outil pour poncer.

Sans prendre trop de risque, enfin il me semble, parce que je travaillais sur des escaliers en spirale, j’ai pu atteindre toutes les parties hautes . Mais il y avait un hic. Les parties hautes sont arrondies. le truc qui donne le seum à la peintre du dimanche. C’est à ce moment là que j’ai eu l’idée de me servir d’un miroir pour savoir ou j’en étais parce que ne pouvant pas reculer, je devais orienter mon rouleau à l’aveugle. La petite idée à fait ses preuves et j’ai pu peindre mes trois murs vertigineux.

Il me reste un mur à peindre. Je dois attendre qu’il ne pleuve plus pour le travailler. On ne doit pas peindre lorsque le taux d’humidité est trop important. .

Je ne crois pas que mon grand-père qui a fait construire l’immeuble aurait pu imaginer que sa petite fille, qu’il n’a jamais connu, aurait pu peindre cette cage d’escalier toute seule. Ma grand-mère m’aurait catégoriquement remise en place, en me disant qu’il n’y a que les professionnels sur qui on peut VRAIMENT compter.

Personne n’aurait misé un rouble sur ma tête. Je le sais. Ce que je peux concevoir étant donné mon physique soit un mètre soixante, quarante sept kilos, et pas beaucoup de muscles.

Mon rouleau? Il a tellement bossé qu’il s’est coincé définitivement dans le manche à balai. Quant à mes pinceaux, ils commencent à rouiller.

 

 

13 thoughts on “Au bout du rouleau.

  1. La ténacité et l’inventivité… tu es bien courageuse !!! Bravo à toi et on attend avec impatience une photo du résultat final… et oui, les navigateurs/trices sont de très bons exemples à suivre (je suis moi-même fille de marin)…

    Like

  2. Ou trouve tu toute la motivation? Parce que moi je n’en ai pas pour faire tout ce que j’ai à faire; Je suis vite accablée. Si tu pouvais me donner un conseil, je prends.

    Like

    1. Je me dit que j’ai la chance d’être vivante et d’être en bonne santé alors je fais les choses au mieux. Je dresse tous les soirs un cahier des charges et je m’y tiens le lendemain. Je ne surcharge jamais le travail. J’y vais pas à pas. Petit à petit il y a des résultats. Je travaille dans le silence ou avec un musique que j’aime bien( en ce moment Charlie Parker) je travaille seule parce que je ne supporte pas d’être dirigée. Je me fais confiance et ça marche. Mais surtout il ne faut pas surcharger. Je travaille aussi beaucoup sur la mentalisation.

      Like

  3. Alors la tu m’epattes carrément . Je n’ose jamais me lancer dans des travaux de bricolage, j’ai peur de tout rater. Mais toi tu as pris le taureau par les cornes !

    Like

    1. Oui c’est ça prendre le taureau par les cornes sinon on ne fait jamais rien. A la base je ne suis pas bricoleuse pourtant. Comment par ce qui te fait plaisir et tu verras tout va s’imbriquer.

      Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s