Regarder une vache droit dans les yeux et la manger ensuite.

elevage intensifStephane Nouzared.

Je n’ai pas mangé de viande de boeuf vache laitière en fin de vie, pendant neuf mois et ça ne m’a jamais manqué. Je n’ai pas mangé de poulet depuis une éternité et ça ne me manque pas non plus. Pourtant j’aimais bien ça. Quant à la viande de porc, si je peux manger de la charcuterie, c’est quand même exceptionnel. Je n’ai pas mangé un rôti de porc depuis plusieurs années. En revanche je mange du poisson plusieurs fois par semaine, pour ainsi dire presque tous les jours alors qu’avant je n’en mangeais jamais.

Et puis je me suis dit que peut-être qu’un peu de viande de boeuf, de vache laitière en fin de vie, serait un plus pour activer la pousse de mes cheveux, puisque je suis en détresse capillaire. Bien que la détresse provienne d’une activité de “suicide blond” (éclaircir ses cheveux avec des produits chimiques) activité à laquelle j’ai décidé de mettre fin une bonne fois pour toute.

Donc la semaine dernière j’ai acheté de la viande hachée pour faire un hachis Parmentier.

Mais j’ai pratiquement dû tout jeter parce que ça ne me donnait vraiment pas envie de me nourrir. Jeter de la nourriture ce n’est pas dans mes habitudes. Loin de là. Cuisiner un hachis, quelle corvée ! rien à voir avec mon envie de cuisiner le poisson avec des agrumes ou de préparer une belle salade de légumes. Rien à voir avec ma pause oeuf à la coque, oeuf bio bien entendu, que j’aime consommer avec du pain d’épices.

Pourquoi je ne mange plus de viande de boeuf depuis quelques mois? et bien après avoir vu un reportage sur l’élevage et le traitement des vaches à l’abattoir, les images si cruelles ont eu raison de moi. L’éviction s’est faite sans peser le pour ou le contre, elle s’est faite du jour au lendemain, et très facilement à la différence de l’éviction du gluten que j’ai essayé de mettre en place et que je n’ai jamais pu suivre plus d’une dizaine de jours, même pas une fois par semaine. Je ne peux pas passer devant un rayon de viande sans penser à la cruauté des images que j’ai découvert un soir alors que je ne suis pas vegan.

Mais pourquoi je peux manger du poissons et des crustacés alors qu’ils subissent la même cruauté de la part des humains ? tout simplement parce que j’étais cruelle lorsque j’étais petite envers les petits poissons que je pêchais dans des trous de rochers et que j’essayais d’élever dans un seau que j’exposais au soleil. Et combien de fois j’ai ébouillanté des bigorneaux que je venais tout juste de pêcher et ne parlons pas des huîtres que j’aime dévorer vivantes en buvant du Sweeps. Je vis près de la mer et ça me semble normal de manger ce que le mer m’ offre, certains auraient beaucoup à dire sur ça. Je me suis fait avoir par les belles publicités d’un boeuf ou d’un cochon bien dodu et bien rose avec cet air de dire “mangez-moi, tout est bon dans le cochon !” et le pire c’est que j’y ai cru et que je n’ai jamais superposé ce genre message avec la réalité industrielle, réalité qui n’a rien à voir avec l’élevage d’antant.

Le jour où j’aurais le courage d’assassiner une vache en la regardant droit dans les yeux ( la moule et le bigorneau ne s’exprime pas du regard, donc c’est facile) après lui avoir infligé des coups et autres brutalités, alors je pourrais, j’imagine, manger une tranche de vache laitière en fin de vie, sans aucun problème.

Elle est puissante la photo de Stephane Nouzared, non ?

 

14 thoughts on “Regarder une vache droit dans les yeux et la manger ensuite.

    1. Oui c’est tout à fait vrai d’autant qu’il y a eu des études démontrant que les plantes entendaient les sons. Une dispute violente et la plante bouge imperceptiblement dans le sens contraire du son. Lorsque je parle à une plante( notamment à un basilic😊 la plante me donne plus de feuilles)

      Liked by 1 person

    1. Je t’envie et tu es dans le vrai, parce que l’élevage intensif est insupportable tout comme la pêche intensive même si je mange du poisson parce que je ne sais pas encore cuisiner végétarien mais ma consommation de fruits et de légumes est bien plus importante au détriment de la viande. J’avais pensé à une certaine réconciliation la semaine dernière et puis non, mon éviction ce n’est pas une lubie, c’est que je ne suis pas d’accord avec le traitement des animaux.

      Liked by 1 person

  1. La différence entre les plantes et les animaux ? Les animaux sont des êtres sentients, ce qui signifie qu’ils ont conscience d’être en vie, qu’ils ressentent des émotions telles que la peur, l’anxiété, la joie etc Ils ont envie de vivre tout comme nous, quand on leur fait du mal, ils fuient, ils hurlent, ils montrent de la résistance. Oui, les poissons sont aussi des animaux !

    Les plantes réagissent à des stimuli c’est vrai mais elles n’ont pas peur de mourir, elles n’ont pas de système nerveux contrairement aux animaux qui nous ressemblent beaucoup. Quand on parle de végétarisme, on a tout le temps droit à cette remarque, alors que personne n’ose jamais comparer les êtres humains aux plantes, on le prendrait comme une offense, n’est-ce-pas ?

    Les poissons souffrent et malheureusement pas moins que les autres animaux. Ils agonisent pendant des heures sur le pont des bateaux (jusqu’à 9h). Comme ils ne sont pas « mignons » et ne parlent pas, tout le monde s’en fout. Vu l’état des océans, aujourd’hui manger du poisson revient à ingurgiter des métaux lourds, pour la santé, il y a mieux. Ce n’est pas évident de manger différemment au début, il est vrai. Il faut juste un peu de temps et de curiosité. Et de conviction, probablement.

    Parfois une photo vaut plus qu’un discours. Bravo à Stéphane Nouzared !

    Like

    1. Merci pour ces précisions, elles me permettront d’être plus précise si l’on se moque de moi parce que je ne mange plus de viande mais des carottes. La mort des poissons est encore plus violente puisqu’ils sont décapités et encore bien souvent à moitié décapités ce qui n’est pas très confortable mais comme je l’explique dans l’article, ayant déjà été criminelle envers les poissons je suis beaucoup moins sensibilisée. Il faudrait que j’essaie le tofu mais je n’ose pas. Je vais me lancer vendredi, j’ai un beau magasin bio dans ma rue.

      Like

  2. Ah oui, la photo de Stéphane Nouzared est puissante et parlante ! Je fais partie de ces gens qui ne sont ni végétariens, ni végétaliens…plutôt flexitariens et locavores. Je ne consomme plus de viande ou très rarement, mais comme toi, du poisson et des coquillages et algues, puisque c’est près de chez moi… mais j’essaie de ne pas penser aux souffrances des animaux ou poissons.

    Like

    1. En postant cette photo je me suis dit que peut-être que je frappe trop fort ;) mais je me suis dit qu’il faut en parler de cet élevage intensif, après tout ce sont des camps de la mort pour animaux, ni plus ni moins. C’est difficile de se passer de poissons et de crustacés lorsque l’on est une dame de la côte, c’est vrai.

      Liked by 1 person

  3. Il y a des étapes en fait… on commence comme toi.. j’ai longtemps mangé du poisson et des crustacés après avoir cessé toute viande… et puis peu à peu en moi un petit quelque chose a bougé… je regardai les moules que j’ébouillantais vivantes.. (j’adorai les moules).. une fois par semaine et un jour je n’ai pas pu poursuivre.. Ca ne s’explique pas, un jour ça arrive.
    Me reste les oeufs. A condition qu’ils soient produits par des poules heureuses et je vais te dire je ne m’en porte pas plus mal. M’arrive de faire encore des exceptions au resto pour une truite par exemple mais c’est très rare;
    Ne te pose pas de questions. Laisse faire les choses et surtout ne culpabilise pas, ce n’est pas le but. J’avais posé la question un jour à un lama… (pas l’animal), je n’étais pas encore végétarienne et je culpabilisais, l’essentiel m’a t’il répondu c’est d’avoir conscience lorsque vous mangez de ce que vous mangez et de penser à l’animal, d’avoir une pensée pour lui, de le remercier.
    bises

    Like

    1. Oui c’est tellement ça, est-ce que la chair de l’animal vaut le coup dans son assiette, d’autant que la plupart du temps je n’ai pas d’odorat, donc je ne vois pas l’intérêt d’un tel sacrifice. Lorsque je vois les gens manger de la viande dans une brasserie par exemple, et qu’ils n’arrêtent pas se parler en mangeant, parler de leurs problèmes, je me dis que la vie d’un animal ne vaut pas ça. Et comme toi je mange des oeufs mais bio ;)

      Like

  4. Bonsoir
    Personnellement je mange de la viande mais celle qui provient de l’éleveur du village. .qui vit dans les beaux près de chez nous..et laissent tranquillement. Il aime ses bêtes et lorsqu’il doit en abattre une il essaie de le faire dans les meilleures conditions qui soient.. une par mois maximum. .il est aussi cultivateur (petite exploitation )..
    Originaire de Charente-Maritime j’avoue manger évidemment du poisson également. .mais je suis très vigilante concernant la provenance.
    Je ne cherche nullement à me justifier quant à mes choix d’alimentation rassurez-vous. .juste de dire que l’on peut consommer viandes et poissons sans acheter ceux qui proviennent de ces abattoirs immondes et inhumains..idem pour la pêche intensive..a proscrire. .
    Mais actuellement c’est vrai que je me met tout doucement à manger plus de légumes que de viandes etc..
    Peut-être au fil du temps me mettrai je au végétarisme. .qui sait.. pourquoi pas? Une interrogation cependant. .comment combler les carences potentielles en protéines animales? ?

    Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s