Gnangnan Land.

la la land

Je fais partie de ceux qui n’ont pas vraiment aimé La La Land et encore aujourd’hui j’en suis à me demander comment un type qui a réalisé l’un des meilleurs films du début du siècle, je veux parler de Whiplash, a-t-il pu faire un film du niveau de La La Land ?

Pourtant la critique professionnelle est unanime, ou presque : c’est un chef d’oeuvre ! Mais je ne suis pas la seule à avoir été déçue par les bonnes intentions de Damien Chazelle. Pendant un peu plus de deux heures, il ne se passe pas grand-chose. J’ai commencé à piquer du nez dès le début du film. À part la première scène celle du thème Another day of sun, je ne comprends pas bien le succès de La La Land et pourquoi ce film a-t-il été nominé quatorze fois pour la prochaine cérémonie des Oscars ?

La La Land c’est un climat, celui de l’Amérique radieuse et idéale. Une Amérique qui n’existe pas, qui n’a jamais existé et qui n’existera jamais, parce que : pas de drogue, pas d’alcool, pas de sang, pas de pauvreté, pas de SDF, pas de malades mentaux…Ryan Goslin est sympatoche et Emma Stone est moche. Elle a de gros yeux. Je pensais que je ne connaissais pas cette actrice, mais si, puisqu’elle a joué dans La couleur des sentiments. Un vrai bon film.

Les thèmes de Justin Hurwitz sont des piqûres de rappel à Whiplash et c’est ça qui me faisait du bien, mais lorsque je vais voir un film, je ne veux pas l’apprécier parce qu’il me rappelle le film précédent. Dommage aussi que J.K Simmons fasse une apparition dans La La Land après son excellente prestation dans le rôle de Terence Fletcher (je parle encore de Whiplash, décidément)

L’histoire ? Il n’y en a pas, enfin pas vraiment. Emma Stone n’époustoufle jamais en tant que danseuse. On est loin de la grande période de Fred Astaire et de Ginger Rogers à la RKO.

La La Land ne peut pas contenter les amateurs de jazz et de comédies musicales, cependant si je ne regrette pas d’avoir été voir le film c’est parce que la salle de cinéma se trouve tout près de chez moi, en conséquence, cela ne m’a pas demandé un investissement considérable dans la gestion de mon temps et aussi, parce que j’y ai retrouvé quelqu’un que j’aime bien.

Ah j’oubliais ! même le trailer est mauvais.

En rentrant à la maison, j’ai écouté, comme d’habitude, du jazz, du vrai (Double Six) et ci-dessous, voici un extrait de Ô toi ma charmante, une vraie comédie musicale.

Advertisements

14 thoughts on “Gnangnan Land.

  1. My thoughts exactly!Thank you!!! Thought I was the only “weird” one..Until today I’m not sure if the idea was to show the 50s and 60s in a nutshell?! But then I’m with you – just show young people how it really looked like – show the class and not Emma and Ryan trying their best…

    Like

  2. Ah ça, il faut s’attendre à ce qu’il y ait de + en + de films comme ça … vu qu’ils sont tous formatés, à présent.
    Les Amerlos savent qu’un film n’a pour seul but que d’éveiller certaines émotions (comme chez les Romains, aux temps « du pain & des jeux ») & comme ils sont les as de l’entertainment, ils nous en offrent toute la palette – de la « schadenfreude » à l’émerveillement entraîné par la musique …
    Bien sûr, rien n’est véridique, ni même vraisemblable et dans ce dernier genre, ça dégouline de bons sentiments & de romanesque échevelé…
    Mais bon, on vote avec notre porte-monnaie, et tant que le bon peuple « marche » & que ça leur rapporte, ils continueront à produire ce genre de films… (c’est d’ailleurs pour ça que je ne vais plus au cinéma).
    Et les époques dures & effrayantes font que les gens ont particulièrement besoin de rêve – d’où l’apparition des comédies musicales après le krach de 1929, et … La La Land maintenant !

    Like

    • Comme toi je vais peu au cinéma. J’ai été voir La La Land parce que le réalisateur avait fait un film génial avant (Whiplash) La La Land est devenu un film politique, et tout se retourne contre lui maintenant. Maintenant on reproche à La La Land d’être Trumpien, alors qu’au début il représentait la jeunesse si chère à Clinton. Les journalistes espèrent que le film ne raflera pas quatorze Oscars, parce que ça serait un mauvais message, ils lui préfèrent Moonlight. Donc La La Land devrait se ramasser lors de la cérémonie des Oscars, pour plaire à Hollywood. Quel cinéma !

      Like

  3. J’aimais trop Fred et Ginger, pour aller voir les comédies musicales d’aujourd’hui. Et j’aime trop le bon jazz pour risquer d’aller écouter de la mauvaise musique ! Les goûts s’affinent avec l’âge peut-être, mais je constate que beaucoup de films sont fabriqués à la va-vite et malgré le matraquage de pub, nous plaisent de moins en moins ! Je ne vais au ciné que pour voir jouer un acteur/une actrice dont je suis une inconditionnelle et dont je risque moins d’être déçue (mais qui sait ?)… :)

    Like

    • Tu as raison d’ailleurs les films de Luc Besson, les derniers, n’ont pas d’histoire mais sont fabriqués pour créer de l’émotion. J’ai lu une bio sur Luc Besson et je n’ai pas pu aller jusqu’au bout tant le personnage est abjecte. Le film La La land est conçu pour le plus grand nombre sur la planète, ça c’est clair, c’est l’impression que j’ai eu en sortant du cinéma et la mondialisation me gave à tel point que je n’ai même plus envie de voyager. Du coup Damien Chazelle a baissé dans mon estime.

      Liked by 1 person

  4. J’ai aimé sans doute parce que je n’ai aucun background en jazz, ni en comédies musicales, je n’ai pas vu les Fred et Ginger ni tous les grands de cette époque, j’ai aimé le côté hors du temps dans cette Amérique qui n’existe pas et l’histoire m’a parlé, un peu à la façon d’une fable (certes simplifiée) sur la question de la réalisation des rêves (mon côté naif sans aucun doute :-). C’est marrant ce que tu dis à propos de la mondialisation et du fait que le film soit commercial et conçu pour le plus grand nombre parce que c’est justement l’une des questions au coeur du film: comment poursuivre ses rêves sans se faire parasiter par la grosse industrie musicale (qui fait à un moment oublier au héros son ambition initiale qui est le jazz). Ce serait donc ce que Damien Chazelle a fini par faire: préférer le succès et l’approbation du plus grand nombre au détriment de la qualité? (en comparaison à son premier film que j’ai décidément très envie de voir). Sur le fond, je ne suis pas du tout contre l’idée de vulgariser les choses au grand public (dans une certaine mesure quand on prend la peine de ne pas galvauder tout un esprit), ca permet à toute une tranche de gens d’avoir accès à de nouvelles choses, de nouvelles idées, libre à eux ensuite de creuser bien sûr et de se refaire un avis sur la question. Dans mon cas par exemple, j’ai envie de combler ma méconnaissance et de filer voir les Fred Astaires et Ginger Rogers!

    Like

  5. J’ai vu la bande-annonce de La La Land et j’ai tout de suite pensé que visuellement ça devait être beau à voir mais de là à payer dix euros pour voir ça très franchement non. Les bluettes sur fond musical ce n’est pas ma tasse de thé du tout, d’autant que le Ryan Gosling je ne vois toujours pas ce qu’on lui trouve et que la Emma Stone avec ses yeux globuleux, non ce couple ne m’envoie pas de rêve ! Mais je louerai le film histoire de ne pas mourir idiote dans trois mois…

    Like

    • J’ai payé un peu plus de 6 € et c’est assez. Ryan Gosling a les yeux rapprochés et Emma Stone de gros yeux. Quel couple ! Je ne sais pas si tu te souviens de mon engouement pour Whiplash et bing, deux ans plus tard, une bluette.

      Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s