Nina Leen.


Nina Leen.

Qui est l’auteur de la photo de la couverture du roman “Le nouveau nom” d’Élena Ferrante, roman édité chez Gallimard ?

Réponse : Nina Leen.

Nina Leen (1914-1995) est née en Russie, mais elle a grandi en Italie, en Allemagne et en Suisse. Son premier appareil photo c’était un Rolliflex. À cette époque c’était le matériel de référence.

La photo officielle de François Hollande a été prise avec un Rolliflex.

Dans les années 30, Nina Leen observe la société américaine comme une naturaliste et dans les années 40, Nina Leen rejoint LIFE Magazine. Elle photographie des actrices, des mannequins, des aristocrates. Mais pas seulement, puisqu’elle est aussi l’amie des animaux et consacre une partie de son travail aux chauves-souris et à son chien Lucky.

La photo de la couv du roman d’Éléna Ferrante a été prise en 1950 pour LIFE. Elle faisait partie d’une série de photos de mode pour un numéro du magazine dont le but était de célébrer l’arrivée de l’été en présentant des filles en maillots de bain.

Celles et ceux qui ont lu “Le nouveau nom” savent que cette photo est en adéquation parfaite avec l’atmosphère de ce roman qui se situe aussi dans les années 50. Et c’est fou lorsqu’on y pense, mais les deux mannequins du centre qui sont aujourd’hui de très vieilles dames, peut-être même qu’elles ne sont plus de ce monde (puisqu’elles doivent avoir quatre-vingt dix ans) ont à nouveau les faveurs de l’actualité.

En France en tous les cas.

Le tome 1 & 2

Le tome 3

Advertisements

11 thoughts on “Nina Leen.

  1. J’aime beaucoup les maillots vintage sur les photos. La mode de l’époque est tellement élégante. Toujours pas lu Elena Ferrante, je me les réserve pour cet été. (Par contre la fille du train entre temps, bof, bof, j’ai été décue)

    Like

  2. “La fille du train” ce n’est pas ton univers, j’écris cela en fonction de ce que je perçois de toi dans ton blog et je sais aussi que ce roman n’est pas pour moi.

    Like

    • Oui tout à fait! En l’achetant je ne savais pas qu’il s’agissait d’un polar, j’en avais entendu parler partout mais je n’avais rien lu à propos du résumé. J’aime bien les découvertes à l’aveugle, au départ j’ai eu envie de me laisser embarquer par ce genre que je lis rarement mais je n’ai pas été convaincue, j’ai senti la fin arriver dans les 100 dernières pages et du coup c’est un peu tombé à plat.

      Like

    • Oh oui ! Mais je ne peux pas te dire pourquoi parce que c’est mal de raconter un roman à quelqu’un qui ne l’a pas encore pas lu. Et puis, outre la relation d’amitié entre deux femmes, il y a la condition des enfants et des femmes à Naples dans les années 50/68, si l’on s’en tient aux trois tomes puisque le 4 va être édité à la rentrée peut-être. Je suis sûre que tu ne seras pas déçue.

      Like

  3. J’adore ces vielles photos : il y avait alors une joie de vivre, une sorte de naïveté ou d’innocence étonnante à la sortie d’ une terrible guerre. Cette joie me semble s’être envolée de nos jours….

    Like

    • Hier j’ai regardé le film sur l’Allemagne après Hitler avec la voix off de Vincent Lindon et j’ai été surprise par l’énergie de la population pour reconstruire Berlin alors que la ville au début ne comptait que des enfants des femmes et des vieillards. Et pourtant.

      Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s