Le Chief Happiness Officer, on en parle ?


Comme vous l’avez sans doute remarqué si vous cherchez un job, on ne dit plus vendeur mais conseiller de clientèle, et si vous lisez conseiller de clientèle polyvalent sachez que, bien souvent la polyvalence signifie tout un tas de postes ingrats que l’entreprise va économiser sur votre dos.

Le Chief Happiness Officer ou le CHO n’est que polyvalence. Je dis lui parce que bien souvent on préfère un gars pour faire ce job et si le gars est bi c’est encore mieux. Il catalysera les fantasmes de ses collègues, filles ou garçons. Le CHO c’est celui qui va faire faire de belles économies à son entreprise : L’économie d’un RH, d’une femme de ménage, d’un bricoleur et j’en passe.

Le CHO aime son travail parce que, comme il dit “J’ai le droit de passer deux heures à discuter avec quelqu’un dans son bureau si c’est nécessaire, que ce soit pour un problème professionnel ou personnel. Cela fait partie de mon travail”

Le CHO est donc aussi un psy et un tireur de cartes.

Le salaire ? Bah, le CHO s’entendra dire par le recruteur que l’entreprise n’a pas beaucoup de sous et qu’en conséquence il sera payé au salaire minimum parce que sous cette appellation flatteuse de Chief Happiness Officer et avouez que ça a de la gueule de dire “Je suis Chief Happiness Officer dans une agence événementielle pour les entreprises éco-responsables” le CHO fait surtout le job de concierge.

Advertisements

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s