La merise, ce fruit défendu.

Mais je suivais silencieuse, et je glanais la mûre, la merise, ou la fleur, je battais les taillis et les prés gorgés d’eau en chien indépendant qui ne rend pas de comptes…” (Colette, La Maison de Claudine, 1922)

 

Je viens de faire la connaissance d’un arbre, d’un arbre que je ne connaissais pas et pourtant je suis passée devant lui pendant des années.

Cet arbre se situe sur le trou numéro 17 du parcours de golf sur lequel je joue. C’est un merisier. Il est très bien exposé, alors que celui qui se situe après le green du numéro 2, ne donne que des fruits amères.

Pas “mon” arbre.

Il produit de petits fruits noirs, très juteux et très sucrés. Plus petits que les cerises. Des fruits que je mange à la poignée en tâchant mes chaussures de golf blanches puisque je piétine dans les fruits qui se sont décrochés de leurs branches et pendant que je m’adonne à cette orgie de fruit rouge mes mains colorées de jus ressemblent à celle d’une criminelle.

Pourtant il y a quelques jours, je ne connaissais pas la saveur de la merise. Je ne connaissais même pas ce nom. Je connaissais le merisier puisqu’il est souvent question du bois de merisier mais je ne savais pas que cet arbre produisait des fruits. Manger des merises bien mûres dans la nature, ça n’a rien à voir avec le fait d’acheter des cerises à 18 € le kilo dans un magasin bio ou tout le monde prend des airs suspicieux parce que tout le monde va passer à la caisse en payant quatre fois plus cher.

Cependant ce fruit que j’ai cueilli dans “mon” jardin d’Éden est un fruit défendu puisque sur un parcours de golf, on doit jouer ou au pire chercher une balle perdue mais on n’a pas le droit de cueillir les fruits des arbres qui poussent sur le parcours (merises, pommes, châtaignes…)

C’est dans le règlement.

 

Advertisements

9 thoughts on “La merise, ce fruit défendu.

    • Si tu as un jardin tu pourrais en planter un, il y a plusieurs variétés. Souvent le merisier donne des fruits amères. Au printemps ils fait de très belles fleurs, comme les cerisiers.

      Like

  1. Pingback: Les jolis moments – Miss Zen

  2. On reconnaît bien là ton côté “un peu rebelle” (c’est interdit, mais je goûte malgré tout ! J’espère que tu n’as pas eu une amende sur le green à cause de ta curiosité gourmande !!!) Je connaissais son existence, mais j’avoue ne pas l’avoir goûtée, cette merise !!! elle ressemble au fruit du sureau :)

    Like

  3. Hier soir j’ai découvert sur le trou numéro 17 et 2 (ils sont parallèles) pas moins d’une dizaine de merisiers ! Avec des grappes et des grappes de fruits ! C’est inimaginable. Je crois que de printemps estivale a fait mûrir des fruits que l’on ne voyait pas. En tous les cas, moi, je ne les voyais pas.

    Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s