Pourquoi ne pas colorier des injures ?

Livres à colorier, pochoirs, stages de développement personnel, ateliers de thérapie par l’art ont un succès phénoménal, tout simplement parce que les gens vont mal.

Jung disait que la pratique du mandala est une très bonne méthode d’apprentissage de l’attention. Il avait d’ailleurs remarqué que l’inconscient, dans ses périodes de trouble, peut nous pousser à produire des mandalas, dans nos dessins ou dans nos rêves, sous forme, entre autres, de labyrinthes. De fait, ils peuvent aussi être utilisés pour identifier les désordres émotionnels. La force du mandala, précisait le psychanalyste, est son pouvoir de protection : comme pour les « capteurs de rêves ».

Les multiples formes géométriques qu’il contient représentent des aspects de la personnalité structurée de façon plus ou moins symétrique, ne demandant qu’à résonner et à se réconcilier les uns avec les autres pour éclairer le voyage qui mène au centre de soi. Créer un mandala favoriserait aussi, selon les psychothérapeutes qui ont adopté cette approche, l’état méditatif propice à l’écoute de nos messages intérieurs. Et l’expérience est si simple qu’on la croirait réservée aux enfants. Et comme disait encore Jung, notre enfant intérieur n’est-il pas le plus apte à nous aider à trouver le chemin vers notre unité ?

Mais il n’y a pas que le mandala qui a la cote, il y a aussi le coloriage inspiré du mandala. Petite, j’étais consternée lorsque ma mère m’offrait un album à colorier. N’avait-elle pas conscience que sa fille pouvait être capable de créer la forme à l’âge où un enfant à d’autres préoccupations ? Dépitée, je me mettais à colorier la première page mais pas avec les couleurs recommandées parce que je trouvais la proposition tellement primaire. Finalement, je m’amusais avec mes crayons de couleur en leur donnant une personnalité selon les couleurs chaudes et les couleurs froides.

Si comme moi vous avez besoin de vous réconcilier avec le coloriage, sachez que vous pouvez passer vos nerfs sur le papier plutôt que sur quelqu’un, ce qui avouons-le est bien plus créatif et qu’il existe des livres de coloriage d’injures et des sites qui proposent des téléchargements de dessins.

 

 

Advertisements

5 thoughts on “Pourquoi ne pas colorier des injures ?

  1. J’ai… un livre de coloriage depuis quelque temps déjà ! J’en fais de temps en temps, et je choisis mes couleurs :) C’est vrai que ça repose l’esprit, qu’on est concentré. Idem pour le point de croix à points comptés :)

    Like

    • C’est vrai, je n’y avais même pas pensé ! Mais avouez que de colorier des injures c’est amusant, enfin il me semble et encore je n’ai pas mis les plus hard.

      Like

  2. vous n’avez pas mis les plus hard on l’a échappé belle alors….mais du coup vous avez piqué ma curiosité…

    Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s