Autisme, nazi en fuite et folie.

 

J’ai lu Wakolda d’une traite. Ou presque, puisque je m’interdis de lire pendant la nuit. Dès les premières lignes, j’ai aimé la tension entre Josef et Lillith, une tension érotique qui m’a fait penser à Lolita, le roman de Vladimir Nabokov. Lorsque l’Ange de la mort fait la rencontre d’une famille dans laquelle il y a une femme enceinte et une petite fille qui souffre d’un retard de croissance, ça donne quoi à votre avis ? L’ange de la mort (Josef Mengele) c’est le médecin qui faisait des expériences à Auchwitz sur les enfants et les femmes enceintes, des expériences dans le but de créer une race pure. Ce type n’a pas hésité à coudre des enfants pour essayer d’en faire des siamois, d’injecter de l’acide dans les yeux d’un enfant dans le but de changer la couleur de l’iris ou de favoriser la naissance de jumeaux pour accroître le plus rapidement possible la race pure. Lorsque ses expériences se soldaient par un échec et qu’elles étaient accompagnées d’effroyables douleurs, il prenait les enfants par la main et les conduisait lui même vers la chambre à gaz. Wakolda c’est le nom de la poupée de Lillith. Pour passer le temps, le père de Lillith fabrique des poupées mais Josef Mengele, l’obsessionnel, a eu une autre idée : fabriquer à la chaîne, des poupées blondes aux yeux bleus. Le film Wakolda réalisé par l’écrivain, puisque Lucia Puenzo est aussi réalisatrice, c’est une daube. Lisez plutôt son excellent roman.

Le bizarre incident du petit chien pendant la nuit. Lu d’une traite aussi. J’avais aimé Moi de Sabrina Berman que je suis en train de relire et comme Karen, le narrateur du roman Le bizarre incident du petit chien pendant la nuit est autiste. Les autistes ne voient pas la vie comme nous, les neurotypiques, mais ils sont particulièrement attachants et intéressants parce qu’ils ont des capacités que nous n’avons pas. Christopher en compagnie de son rat Toby va mener une enquête pour savoir qui a tué Wellington, le chien de la voisine. Wellington a été tué avec une fourche. Son enquête va le mener bien plus loin qu’il ne le pense et il va devoir se surpasser. Ce roman est poignant et en même temps très amusant. J’avoue avoir lu et relu certains passages pour bien comprendre la logique de Christopher et souvent je lui ai donné raison.

 

La couv’ de La vie rêvée de Rachel Waring est à chier donc je ne la publie pas. Rachel vient d’hériter de la maison de sa grand-tante qui ne tournait pas très rond et pourtant elle décide de vivre dans ce hôtel particulier sordide. Auparavant il s’est passé de drôles de trucs dans cette belle propriété : la gouvernante de sa grand- tante s’est suicidée et la grand-tante est morte à peu près deux mois plus tard. Comme les deux vieilles femmes vivaient avec neufs chats et que plus personne ne s’occupait d’eux, les chats ont commencé à manger la bouche du cadavre de la grand-tante. N’importe qui aurait vendu ce bien mais Rachel décide d’y vivre et surtout d’y être heureuse. Dès le début j’ai dû relire quelques passages et je m’en suis voulue de ne pas être attentive. Et puis j’ai pensé que ce roman ce n’était ni plus ni moins qu’un feel good et je n’aime pas trop ça. À un moment donné, j’ai eu envie de bazarder cette lecture parce que je n’aimais pas Rachel. Rachel est trop optimiste et je me méfie des gens trop optimistes. Elle commençait vraiment à me les briser vers la moitié du roman. Je n’y comprenais plus rien. Normal c’était le but de Stephen Benatar : nous embrouiller. La fin m’a sidérée.

Si je devais vous conseiller un livre sur les trois que je présente aujourd’hui, ça serait Le bizarre incident du petit chien pendant la nuit. C’est celui qui fait moins mal.

Advertisements

4 thoughts on “Autisme, nazi en fuite et folie.

  1. Plutôt déroutantes tes lectures (enfin, pour moi) ! Je ne pourrai pas lire ton premier livre, Wakolda, l’histoire de Josef Mengele… c’est au-dessus de mes possibilités !
    Mais “Le bizarre incident du petit chien pendant la nuit” m’intéresse beaucoup. Le monde des autistes est passionnant, et certains ont un niveau très élevé de QI…et réussissent à se faire connaître d’une très belle manière !

    Like

    • Wakolda c’est une histoire qui se passe dans les années 60 en Argentine, pas pendant la seconde guerre mondiale, c’est ce qui fait que le roman est soutenable. Le bizarre incident est en vente à un peu plus de six euros sur le site du Centre Leclerc. C’est un roman très célèbre dans les pays anglo-saxons. Dans le roman, il y a des croquis, des problèmes de maths puisque le narrateur c’est Christopher :)

      Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.