L’amitié, un lien bien trop intrusif.

Andréa Ucini.

550 pages. C’est beaucoup trop. Le dernier tome de L’Amie Prodigieuse m’a captivé autant que les trois précédents, au point que je l’ai lu en deux jours et que j’ai renoncé à faire quelques courses, mais que de longueurs, de répétitions, de rebondissements invraisemblables. D’autant que tous les personnages au destin abîmé ont tous un pète au casque. L’Enfant Perdu, le quatrième tome de la saga d’Elena Ferrante nous éclaire un peu plus sur la construction des rapports masochistes qu’entretient la narratrice avec sa famille, ses amants, les pères de ses enfants et sa pire ennemie : Lila. Pour moi L’Amie Prodigieuse ce n’est pas une belle histoire d’amitié féminine comme j’aurais pu le penser après la lecture du premier tome. Loin de là. C’est l’histoire d’une amitié toxique. Élena la victime, est désespérante et Lila la perverse, est immonde. Immonde jusqu’à la dernière ligne. Elena Ferrante en a pris plein la tête lors de la publication de son dernier opus. Certains lui reprochent de ne pas être à la hauteur d’Elsa Morante, mais si on n’a pas lu ou si on ne veut pas lire Elsa Morante qu’est-ce que ça peut faire ? On lui reproche d’être paranoïaque, auto-centrée mais pourquoi une femme n’aurait-elle pas besoin de ses névroses pour créer alors que les névroses d’un homme sont, la plupart du temps, qualifiées comme des qualités ? Après avoir lu deux mille pages et soixante ans d’existence, d’existence certainement en grande partie autobiographique, je me suis surprise à me demander comment on en arrive à supporter des liens aussi chahutés. Au nom de quoi ? Du lien familial et du conflit de loyauté ? ça je peux le comprendre mais en ce qui concerne une amitié d’enfance, je ne comprends pas. Peut-être parce que je ne suis pas fidèle en amitié. L’amitié c’est un lien bien trop intrusif, pas si convivial que ça et les confidences deviennent peu à peu lourdes de conséquence. Bref, l’histoire en quatre volumes d’Elena Ferrante devient addictive parce qu’on imagine que l’ascension sociale d’Elena va être déterminante pour transformer, d’une façon ou d’une autre, le destin de Lila. Et finalement, pas vraiment.

 

Advertisements

4 thoughts on “L’amitié, un lien bien trop intrusif.

  1. Oups ! Pas encore lu le quatrième tome d’Elena Ferrante… donc, je ne peux donner mon avis sur celui-ci, que je vais apprécier, bien entendu !!!
    Concernant l’amitié, je suis plutôt du genre fidèle, mais je suis d’accord avec toi, on n’est jamais à l’abri d’une déception, d’une rupture, d’un changement de cap… :)

    Like

  2. Une déception d’amitié fait aussi mal qu’une déception d’amour, je trouve. Je suis fidèle ici peut-être parce j’ai moins peur que dans la vraie vie. Parce que je me sens plus soutenue. Tu ne seras pas déçue par le dernier tome, mais il y a trop de répétitions. La narratrice est à bout et même s’il y a de quoi, on se demande comment elle a trouvé le temps et le plaisir d’écrire :)

    Liked by 1 person

  3. Je vais laisser un message sur ton dernier billet qui m’a coupé les pattes.
    J’avais cru comprendre de nos conversations parisiennes (que j’appréciais vraiment beaucoup) que tu avais un passé douloureux mais je ne m’étais pas autorisée à te poser des questions.

    Je ne vais pas m’appesantir mais ton texte est bouleversant et digne et pudique et pourtant il déborde d’émotions pures. Et je dirais simplement que tu as fait un incroyable chemin depuis notre première rencontre au restaurant de l’Opéra, que tu as su tracer ta propre route et te libérer petit à petit et autant que possible du fardeau du passé. Et j’apprécie toujours autant te lire sur ton chemin d’affirmation, d’assertivité et de libération.

    Like

    • Tu es la première personne à qui j’ai confié mes peines et mes difficultés, c’était lors de notre second rendez-vous. Mon chemin est long et difficile parfois et puis il y a des jours, j’ai comme l’impression de vivre au paradis grâce à mes efforts. Je peine encore sur certains points, je stagne même. Peut-être que je ne suis pas encore tout à fait prête. Merci encore pour ton commentaire.

      Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.