Vu comme ça, Nicolas Hulot ressemblait à un clown.

Je viens d’apprendre que je suis hétérosexuelle cisgenre. Si j’étais hétérosexuelle transgenre ça voudrait dire qu’à la naissance j’étais de sexe féminin mais que je suis devenu un homme et que j’entretiens des relations avec un homme né homme ou un homme né femme. La fille de la soeur de ma mère, ma cousine si vous préférez, cousine que je ne connais pas, a été mariée avec un homme pendant quelques années. Lorsqu’elle l’a rencontré pour la première fois, ce gars-là devait envoyer de la testostérone, enfin c’est ce que j’imagine puisqu’il était routier sur le réseau européen. Je me demande comment elle fait, aujourd’hui, pour digérer le fait que le père de ses enfants porte le prénom d’une femme. Un soir, une amie, avec qui je suis en froid depuis quelques mois (je n’avais pas apprécié qu’elle me souhaite bon voyage alors que je venais de lui dire que j’étais rentrée) voulait me présenter l’une de ses amies qui vit dans un quartier très bobo de Paris. Dans le dix-huitième arrondissement, plus précisément. Ce soir-là, les plombs avaient sauté et c’est à la lumière des bougies que j’ai fait la connaissance de la fille aux cheveux bleus. Elle venait tout juste de se teindre les cheveux pour optimiser ses chances de retrouver un travail. Elle recherchait un job dans la presse écrite. Entre parenthèses, ce n’est pas une bonne idée de se teindre les cheveux en bleu parce que si la base est encore trop blonde ça vire au vert et ça fait crado. Bref, ce soir-là, on lui a demandé du bout des lèvres, si elle était homosexuelle parce qu’elle était quand même très engagée au sein du mouvement LGBT. Même pas. En partant, elle nous a donné rendez-vous pour le lendemain matin, dans le quartier de Pigalle, pour retrouver ses copines, les Femen. Comme si j’allais me lever à l’aube, prendre le métro direction un quartier pourri pour rencontrer les Femen qui défendent des causes qui ne sont pas les miennes. Quelques mois plus tard, j’ai posté un commentaire sur Facebook, dans lequel j’avais écrit que je n’étais pas pour l’avortement. Ne pas être pour, ne veux pas dire que l’on est contre le droit à l’avortement. C’est plus complexe que ça, mais les blocages intellectuels que l’on a essayé de mettre dans la tête de certains lorsqu’ils étaient sur les bancs de l’école, sont parfois très tenaces. À la lecture de mon commentaire sur Facebook, la fille aux cheveux bleus a contacté mon amie via Skype pour savoir qui j’étais vraiment, parce que ce que j’avais écrit était, selon elle, très grave ! Et la fille aux cheveux bleus de me qualifier de fasciste. Non mais c’est à mourir de rire. Je me rends compte qu’étant donné ma race, ma religion, mon sexe, mon orientation sexuelle, mon style de vie, mon alimentation (je suis carnivore), que je fais partie de la majorité qui n’a plus le droit de s’exprimer comme le dit si bien Michel Onfray. Ce qui me rassure c’est que je ne pourrais jamais tricher, mon inconscient veille. D’ailleurs, cette nuit, j’ai rêvé de Nicolas Hulot. Il voulait vérifier mon compteur d’eau et constater si j’étais économe ou pas et lorsqu’il a retiré sa chemise, j’ai pu voir qu’il avait des tatouages très colorés et vu comme ça, il ressemblait à un clown.

Advertisements

8 thoughts on “Vu comme ça, Nicolas Hulot ressemblait à un clown.

    • Oui c’est ça, on ne pense qu’à nous qu’en tant qu’électeur et consommateur et si on ne pense pas comme il faut penser on nous montre du doigt, et si on ne consomme pas comme on veut consommer c’est idem. Qui veut aller à son boulot en vélo ? Sérieux ?

      Liked by 1 person

  1. Lol ce texte m’a fait rire (surtout la fin). Tu es honnête avec toi même et meme si je suis pour l’avortement je n’aurais pas mal réagi à ton commentaires si de bons arguments suivaient. Sympa la photo en tenue de boxe. Tu as raison, chacun a le droit de s’exprimer à condition de respecter les idées des autres.

    Like

    • Le problème c’est que depuis une dizaine d’années, on ne peut plus dire ce que l’on pense sans se faire cataloguer en mal par des gens qui veulent passer pour des gens biens alors qu’ils ne le sont pas du tout dans la sphère professionnelle et familiale. Si on ne dit pas ce que l’on pense alors forcément on en arrive à penser comme on veut que l’on pense et c’est ça qui est grave.Tant mieux si mon article t’a bien fait rire, moi aussi lorsque j’écris certaines choses, j’en ris aussi et ça me fait du bien :)

      Like

  2. Ta conclusion est assez juste, on aurait presque peur parfois de donner son avis car ça tourne vite au pugilat comme je l’ai constatée lors de certaines conversations au demeurant anodines !
    Alors comme ça Nicolas Hulot enlève sa chemise après avoir vérifié ton compteur….curieuse de savoir ce qui s’est passé après avec le clown. J’ai bien ri , je fais aussi pas mal de rêves complètement loufoques, peut-être la position de la lune ?

    Like

  3. Oui, c’est ça qui est grave finalement, parce qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, mais si on te prend à la gorge parce que tu n’es pas du même avis et bien tu n’as plus envie de changer justement. Si je ne suis pas pour l’avortement c’est parce que je suis croyante, mais si une femme se fait avorter, c’est sa responsabilité et jamais je ne descendrais dans la rue pour défendre mon opinion. Un droit c’est un droit. Beaucoup de rêves loufoques en ce moment aussi :) pour libérer la soupape, je crois et puis je dors mal depuis que je fais moins de sport.

    Like

  4. Article rigolo s’il en est !!! enfin, surtout ton rêve… parce que le reste est très sérieux ! Et je suis d’accord avec toi sauf sur l’avortement ( pour moi, chacun fait ce qu’il veut) ! Oui, y en a marre qu’on nous dicte comment parler, penser, manger, etc… et je continuerai d’être rebelle en le clamant haut et fort !!! :)

    Like

    • :)))))) la semaine dernière, j’ai fait de drôles de rêves. J’avais besoin de libérer la soupape. Alors toi aussi rebelle ? Mais en fait lorsque je lis les commentaires du Figaro.fr, les gens se foutent carrément des journalistes et ils en ont marre qu’on leur dise quoi penser.

      Like

Comments

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.