Zone de confort.

image

 

En début de semaine, j’ai dû prendre un bus pour aller récupérer ma voiture qui venait d’être mise en fourrière. À mesure que le bus s’est éloigné du centre ville, pour rejoindre une zone de non droit, la population du transport en commun a muté. Le trouble n’est pas venu de la population issue de l’immigration mais d’une jeune femme accompagnée d’une petite de fille de trois ans. Cette jeune femme hurlait contre l’enfant pour je ne sais quelle raison. Elle menaçait son enfant de lui défoncer la gueule si celle-ci ne cessait pas de pleurer. En lui donnant l’ordre de s’asseoir parterre, la jeune femme a pris son enfant par le revers du col, et lui a proféré des menaces qu’une petite fille ne devrait jamais entendre. La petite fille a cessé de pleurer. Mais je sais qu’elle a emmagasiné toute cette violence.

Et pour longtemps.

Cette violence emmagasinée rejaillira sur n’importe qui et n’importe comment à la moindre frustration. Pour briser la spirale infernale de la violence, nous devons tous engager notre responsabilité.

Le surlendemain, j’ai dû me rendre chez Apple, mon IPad déconnait sur un point. Une commerciale arrogante me dit qu’un produit qui a plus de cinq ans, est un vieux produit et qu’il serait temps d’en changer. Je lui ai fait croire qu’elle avait certainement raison et je suis rentrée chez moi. Dans ma zone de confort. Un peu plus tard mon IPad a été facilement réparé.

La promesse c’était ça.

vase tendance

Vase Babou 3.50 €

Il y a quelques jours je vous ai parlé de mes bulbes de jacinthes, bulbes dont j’ignorais si les fleurs allaient être bleues, blanches ou roses. En fait, ce n’était pas des bulbes de jacinthes mais des bulbes de narcisses. Avant hier soir, j’ai eu la surprise de découvrir que j’allais voir fleurir des narcisses et les narcisses sont mes fleurs préférées.

Je suis ravie.

J’ai aussi un nouveau vase. Celui-là je l’avais remarqué lorsque j’avais découvert le vase aquarium.

Fleurs artificielles Babou

Fleurs artificielles Babou.

fleurs artificielles Babou

 

Bouquet de tulipes artificielles Babou 15 €.

Je vous avais dit, il y a quelques mois, que chez Babou on pouvait trouver de très belles fleurs artificielles. Cette fois-ci je suis revenue avec un beau bouquet de tulipes.

J’ai osé.

J’écris ça, parce que ces fleurs ne sont pas pour moi. J’ai décidé de les mettre sur la tombe de ma mère, même si elle détestait les fleurs artificielles. Alors même s’il existe aussi des pots de fleurs chez Babou destinés aux pierres tombales, j’ai préféré créer mon bouquet.

J’ai coupé la tige en plastique. J’ai planté le bouquet dans un pot en terre et ensuite j’ai réalisé un bel emballage avec du papier cadeau. Je ne vous montre pas le résultat sur la tombe parce que je trouve que ça ne serait pas convenable. En tous les cas je suis très contente du résultat et je crois que ma mère va être d’accord avec moi.

Gnangnan Land.

la la land

Je fais partie de ceux qui n’ont pas vraiment aimé La La Land et encore aujourd’hui j’en suis à me demander comment un type qui a réalisé l’un des meilleurs films du début du siècle, je veux parler de Whiplash, a-t-il pu faire un film du niveau de La La Land ?

Pourtant la critique professionnelle est unanime, ou presque : c’est un chef d’oeuvre ! Mais je ne suis pas la seule à avoir été déçue par les bonnes intentions de Damien Chazelle. Pendant un peu plus de deux heures, il ne se passe pas grand-chose. J’ai commencé à piquer du nez dès le début du film. À part la première scène celle du thème Another day of sun, je ne comprends pas bien le succès de La La Land et pourquoi ce film a-t-il été nominé quatorze fois pour la prochaine cérémonie des Oscars ?

La La Land c’est un climat, celui de l’Amérique radieuse et idéale. Une Amérique qui n’existe pas, qui n’a jamais existé et qui n’existera jamais, parce que : pas de drogue, pas d’alcool, pas de sang, pas de pauvreté, pas de SDF, pas de malades mentaux…Ryan Goslin est sympatoche et Emma Stone est moche. Elle a de gros yeux. Je pensais que je ne connaissais pas cette actrice, mais si, puisqu’elle a joué dans La couleur des sentiments. Un vrai bon film.

Les thèmes de Justin Hurwitz sont des piqûres de rappel à Whiplash et c’est ça qui me faisait du bien, mais lorsque je vais voir un film, je ne veux pas l’apprécier parce qu’il me rappelle le film précédent. Dommage aussi que J.K Simmons fasse une apparition dans La La Land après son excellente prestation dans le rôle de Terence Fletcher (je parle encore de Whiplash, décidément)

L’histoire ? Il n’y en a pas, enfin pas vraiment. Emma Stone n’époustoufle jamais en tant que danseuse. On est loin de la grande période de Fred Astaire et de Ginger Rogers à la RKO.

La La Land ne peut pas contenter les amateurs de jazz et de comédies musicales, cependant si je ne regrette pas d’avoir été voir le film c’est parce que la salle de cinéma se trouve tout près de chez moi, en conséquence, cela ne m’a pas demandé un investissement considérable dans la gestion de mon temps et aussi, parce que j’y ai retrouvé quelqu’un que j’aime bien.

Ah j’oubliais ! même le trailer est mauvais.

En rentrant à la maison, j’ai écouté, comme d’habitude, du jazz, du vrai (Double Six) et ci-dessous, voici un extrait de Ô toi ma charmante, une vraie comédie musicale.