Encore des photos de collages de Fred le Chevalier!

Collage Fred Le Chevalier. Photo Withalovelikethat.

Il y a un mois j’ai posté des photos que j’avais prises dans les rues de Paris. Des photos des collages de Fred Le Chevalier.

Cécile rédactrice du  blog withalovelikethat un blog avec une ligne éditoriale sur le mariage m’a transmise ces photos. La parisienne ne m’a pas déçue parce que j’ai découvert de nouveaux personnages dans de nouvelles postures.

Si ça vous dit vous pouvez aussi lire l’article que Céline m’a proposé de publier sur son blog. Un article sur les hôtels que je recommande pour les lunes de miel.

Fred Le Chevalier. Photo Withalovelikethat.

Collage Fred Le Chevalier. Photo Withalovelikethat.

Les petits personnages de Fred Le Chevalier

Fred Le Chevalier. Photo Lavieenrouge.

Depuis quelques mois ce ne sont pas que des graffitis que je rencontre dans lesrues de Paris mais les petits personnages de Fred Le Chevalier.

Des petits personnages dessinés en noir et blanc avec souvent un petit détail rouge, comme un coeur ou une petite  bouche rouge.

Collage Fred Le Chevalier. Photo Lavieenouge.

Les petits personnages qui sont de plus en plus grands,  sont souvent accompagnés d’une légende réconfortante.

Si vous êtes parisien ça m’étonnerait que vous ne connaissez pas les personnages de Fred Le Chevalier ou alors c’est que vous prenez pas le temps de regarder les choses.

J’en sais un peu plus sur l’artiste parce que j’ai lu cet article.

Fred Le Chevalier. Photo Lavieenrouge.

Moi aussi comme certaines personnes je pensais que ces dessins étaient l’oeuvre d’une artiste et pas d’un artiste.  Ou j’ai surtout rencontré  sur les murs de Paris les petits personnages de Fred Le Chevalier? Et bien surtout dans le quartier du Marais.

Il est temps de partager les photos que j’ai prise ces derniers mois.

Fred Le Chevalier. Photo Lavieenrouge.

Fred Le Chevalier. Photo Lavieenrouge.

Fred Le Chevalier. Photo Lavieenrouge.

Collage Valse Noire. Photo Lavieenrouge.

Fred Le Chevalier. Photo Lavieenrouge.

Les murs qui se craquèlent et les cheveux laqués de BHL.

Graffiti dans ma ville. Photo Lavieenrouge.

La semaine dernière j’ai repeint le mur et les portes d’une petite maisonnette qui se trouve dans mon jardin.

C’est curieux, autant j’aime les murs décorés de graffitis (surtout sur les murs des autres) les murs sur lesquels la peinture craquèle, ce qui les rend terriblement intéressants, et les murs lézardés prêts à s’effondrer, autant je ne supporte pas le moindre témoignage du temps sur les miens.

Tout en appliquant la peinture, je me suis concentrée sur les choses de la vie: Les cheveux laqués de Bernard-Henri Levy, tout aussi cartonnés que ceux de Bernadette Chirac. Le visage tragique de Catherine Deneuve déformé par les injections d’acide hyaluronique.

Putain! le temps qui passe sur les autres ça me fait flipper.

Pourvu que je ne sois jamais tentée par un lifting et des injections. En même temps je suis trop douillette pour supporter ça.

Pourvu que j’accepte le manque d’unité de mon teint, pourvu que j’accepte les rides qui se feront de plus en plus profondes au fil des années et qui rendront (peut-être) mon visage aussi intéressant que les murs craquelés.