White spirit.

 

jean blanc BabouJean Babou 15 €.

Cet hiver, pendant la rénovation de ma chambre, j’avais souvent l’impression de bosser pour le groupe Vivarte ( Naf Naf, Kookai, La Halle, André…) parce que souvent les bras chargés de vêtements, afin de les ranger d’une façon cohérente dans ma nouvelle déco minimaliste.

Aujourd’hui tout est à sa place.

Par période, j’ai opté pour le look noir et blanc, surtout pendant mes périodes de crises économiques et c’est dans ces périodes que j’ai eu le plus de compliments.

Le dressing est simplifié. Il suffit de combiner des basiques et de belles matières.

loveaestheticsspring000.jpg~original

loveaestheticspastel00.jpg~original

Love Aesthetics.

Alors de quoi avais-je besoin dans mon dressing récemment?

D’un jean blanc.

Je ne sais pas si vous connaissez le blog d’Ivania Carpio? Son blog Love Aesthétics, c’est un projet artistique qui met en scène des vêtements et des accessoires blancs, voir transparents. Son projet est très intéressant et c’est une très belle source d’inspiration.

Mon jean blanc je l’ai trouvé chez Babou. Tous mes jeans viennent de chez Babou, parce qu’ils nous offrent aussi la possibilité d’un jean de type slim basique, bien coupé, sans histoire ET au minimum deux fois moins cher que chez H&M!

J’en veux à Levis de me vendre des jean’s black dont la couleur passe au bout de quelques lavages. Mon jean velours black de chez Babou et qui a été porté pendant deux hivers a gardé sa teinte aussi dense et pour moi ça compte.

Je vais vous dire un truc, souvent, ça ne sert à rien de mettre plus de 100 € dans un jean  basique, parce qu’ils sont tous fabriqués au même endroit et dans les mêmes conditions. A 1oo € le jean, on paie la campagne publicitaire de la marque, l’identité d’une marque qui pratique une spéculation sur son positionnement, l’investissement immobilier des points de vente et le temps pour coudre le logo sur le vêtement.

Chez Babou il y a des t-shirt blancs, du vernis à ongles blancs, des baskets blanches, des sacs blancs, des draps blancs, des draps de bain blancs, des peignoirs blancs, des rideaux blancs, des robes blanches…

sleepers BabouSlippers Babou 10 €. Coll 2015.

 

Comment rénover des baskets avec de la peinture?

basket Lacoste renovée

Basket rénovée avec de la peinture.

L’année dernière, j’ai boudé mes baskets Lacoste parce que je n’aime pas porter des chaussures défraîchies. Pourtant elles sont très confortables, notamment lorsqu’il fait chaud puisque les semelles bénéficient d’une nouvelle technologie. Mais pour ne pas perdre ce bénéfice, il ne faut pas laver les baskets.

Quelle avenir pour mes baskets moches sans perdre le bénéfice de la technologie sur les semelles?

Baskets Lacoste

Avant la rénovation.

La peinture acrylique.

J’ai déjà testé le procédé sur un sac de golf noir. Un sac de golf en toile. La couleur avait passé sous le soleil des fairways. Pour le sac, j’ai utilisé une peinture acrylique avec un effet plastique. Même si j’ai fortement diluée la peinture, j’ai assuré au sac une certaine étanchéité. Ce qui n’est pas négligeable.

basket lacoste bleu

Comment peindre ses baskets?

Il vaut choisir une couleur proche de la couleur des baskets ou une couleur plus foncée. Impossible de peindre des baskets noires en jaune.

Il faut rester réaliste.

Avec le pinceau, il ne faut pas lécher le tissu, mais effectuer un mouvement de brossage pour bien imprégner les fibres et pour ne pas surcharger le tissu de peinture. Les baskets ne doivent pas être rigides sous l’effet de la peinture, il faut toujours avoir à l’esprit qu’il faut teinter la toile! Pas la peindre.

La peinture va sécher rapidement. On est donc loin des inconvénients occasionnés par une teinture. Avec une teinture le logo Lacoste aurait été teint lui aussi, ou partiellement, ce qui est pire. La teinture passe sous le soleil pas le peinture acrylique ou alors très peu.

Maintenant mes baskets Lacoste sont comme neuves.

Lavieenrouge a dix ans!

Lavieenrouge collageLe premier logo de Lavieenrouge.

Voilà, j’ai accompli mon projet: Ecrire un blog pendant dix ans.

Twitter, Facebook, Pinterest, Instagram n’existaient pas en France, lorsque j’ai commencé à écrire.

Je n’ai jamais voulu avoir un blog. C’est un hasard si j’ai créé Lavieenrouge. A cette époque j’avais un projet à la con et je voulais juste savoir comment procéder pour insérer une image, parce que dans mon projet à la con, il était question de la création d’un site. Je lisais Elle.fr et je savais que le magazine avait une plateforme pour éditer des blogs. C’était un moyen pour combler mes lacunes de geek. Je ne sais même pas si ce terme existait. En 2006, les journalistes présentaient les blogueurs comme des gens qui racontaient leur vie, un peu comme dans un journal intime et ils disaient que tout ça n’allait pas durer. L’ex de Carla Bruni, Raphaël Enthoven, qui se dit philosophe, avait tenté de nous faire comprendre l’émergence des blogs en analysant le blogueur comme un narcissique. Depuis Raphaël à un blog.

Les blogs ont été pour la plupart, et dès le début, bien plus que des journaux intimes.

La fille qui venait de créer le dernier blog  sur ELLE.fr avait baptisé le sien: La Vie En Rose. Du coup, j’ai nommé le mien La Vie En Rouge, d’autant que je m’habillais toujours en rouge. Plus tard, La Vie En Rouge est devenu Lavieenrouge, puisque je vois l’orthographe de tous les mots que je prononce. Je voulais que s’imprime un nom différent dans mon mental.

Sur ce blog que je venais de créer à l’emporte pièce, il n’était pas question d’écrire des articles, et puis écrire quoi? Même dans mes journaux intimes j’avais du mal à exprimer mon chagrin, mes tourments et surtout mon libre arbitre. A cette époque j’étais très manipulable.

Et puis j’ai raconté un évènement que j’avais toujours caché: L’aventure de mon permis de conduire.  En rédigeant cet article je me suis bien amusée parce que finalement les pires choses peuvent devenir d’excellents souvenirs. Deux journalistes qui bossaient pour ELLE m’ont fait savoir, via les commentaires, qu’elles avaient vraiment beaucoup aimé cette histoire. A partir de ce moment là, je me suis dit “je tente l’aventure pour dix ans”. Pourquoi? Parce qu’en dix ans de golf, j’avais vécu des choses que je n’avais pas imaginé. Aujourd’hui je peux aller jouer partout dans le monde et je sais que j’aurais le respect de mes partenaires. J’ai appris à produire un jeu correct et à me maîtriser, donc je me suis dit que j’allais peut-être vivre avec mon blog des choses inimaginables.

Un an plus tard, je suis passée sur la plateforme Overblog, bien que la plateforme qui concentrait le plus de blogueuses influentes c’était Hautetfort. Mais le design sur Hautetfort était à chier. Ma ligne éditoriale c’était l’art, le graffiti, le design, les petites histoires. C’est à ce moment là, que j’ai découvert un monde de femmes. Je me suis toujours méfiée des femmes parce que j’avais toujours entendu dire chez moi, que les femmes c’étaient toutes des garces. Comme quoi les paroles toxiques… Les blogueuses que je lisais, écrivaient mieux que moi. Comme Garance Doré, Violette, Deedee, Géraldine. D’une façon générale je trouvais qu’elles faisaient tout mieux que moi mais j’avais un point fort, je connaissais très bien mon sujet concernant tout ce qui se rapporte à l’art. Je lisais le blog de Princesse Audrey, un blog rédigé par une lycéenne pas très heureuse dans sa famille et qui bossait le week end pour s’acheter des vêtements de luxe. Elle écrivait très bien. Parfois aussi elle devenait détestable. Je l’ai suivi pendant trois ou quatre ans, le temps qu’elle devienne prof de français et qu’elle se fasse lapider par les autres blogueuses. Le succès suscite la jalousie. C’est un blog qui me manque. A cette époque on pouvait commencer à gagner de l’argent avec son blog, mais on écrivait pour le plaisir.

J’ai quitté Overblog pour WordPress parce que je voulais un design plus pro. J’ai passé tout un mois de juillet à déménager mon blog. Sur WordPress, je me sentais un peu plus isolée, il n’y avait pas une communauté aussi active que sur Overblog ou sur Hautetfort. De plus, je ne pouvais jamais me rendre aux invitations presse qui se déroulaient à Paris. J’avais vraiment l’impression de rater quelque chose.

Lavieenrouge graffiti

Comme j’étais passionnée de design, mes blogs préférés c’étaient Cube Me, Cosca Blog, Trendy Girl. Des blogs qui n’existent plus. J’étais fascinée par tout ce qui se passait dans le design. Petit à petit je suis devenue blankable et j’ai ouvert d’autres blogs, dont un sur les chaussures. Je n’y connaissais rien et je rédigeais des articles sur les chaussures moches. C’est à ce moment là que j’ai été remarqué par Spartoo. J’avoue que cette période n’était pas une période sympa, je n’aimais pas ma vie, mais sans le savoir, j’étais en formation. Ne dit-on pas que c’est par la répétition que l’on arrive à une certaine maîtrise?

Il y avait pas mal de pression, parce que pour être bankable il fallait produire, produire, produire du contenu au détriment de la qualité. Dans mes articles, je ne donnais plus mon avis. Je me confinais à être aussi neutre que possible comme tout le monde et je n’aimais plus avoir de commentaires sur mon blog pour ne pas a avoir à gérer des conflits. Je voulais être tranquille. Je détestais Twitter. Je n’allais jamais sur Facebook. Je me demandais comment on pouvait passer autant de temps à lire des messages sur les réseaux sociaux alors qu’il était tellement plus agréable de rencontrer de vrais gens pour avoir de vraies relations. J’ai créé le concept Mes Nuits Design et je crois que c’est à ce moment là que j’ai réellement pris en compte mon potentiel relationnel. Au même moment, Google nous pénalisait si on avait créé du contenu pour des marques. On a pratiquement tous perdu de 40 à 80% de nos visiteurs. A ce moment là, beaucoup de blogueurs ont laissé tomber.

Moi pas, puisque je m’étais fixée ce but: écrire pendant dix ans. Mais attention, ça n’a jamais été une corvée! c’est devenu un style de vie. J’ai appris un nouveau métier, la communication digitale, métier qui est enseigné aujourd’hui dans des cursus d’études supérieures.

Il y a deux ou trois ans j’ai abandonné mes autres blogs et je me suis concentrée sur Lavieenrouge.

Lavieenrouge, je l’ai protégé comme si c’était mon enfant. C’est mon enfant d’une certaine façon. Un enfant qui a dix ans aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle je me suis tenue en dehors des polémiques et des clash 2.0.

Lavieenrouge

J’ai toujours eu besoin de rédiger des articles à un rythme assez soutenu. Tous mes articles ne sont pas intéressants. Peu importe. J’ai besoin d’écrire et c’est en écrivant que j’arrive à me recentrer sur mon essentiel.

Grâce à cette aventure j’ai vécu des choses extraordinaires. Des choses que l’on imagine lorsque l’on est petite. D’une certaine façon j’ai pu prendre une revanche sur mon enfance nauséabonde. J’ai fait la connaissance de personnes adorables. Certaines sont devenues des amies et d’autres de précieuses collaboratrices. L’année dernière, j’ai pu compter sur de fidèles lectrices pour m’encourager, en off, lors d’une expérience que je menais avec pas mal de difficultés. Pendant ces dix ans, j’ai pris confiance en moi. Je me suis rendue compte que je méritais mieux que d’être une demi personne. Plutôt que de me fondre dans un couple, j’ai préféré aller à ma rencontre. En décembre dernier j’ai fait une découverte sur ma génétique. Désormais plus rien ne sera comme avant. Je n’ai plus de temps à perdre. A la rentrée j’aurais le statut d’écrivain. Sur un blog on ne peut pas tout dire. J’ai dans mon back office pas moins de 267 articles que je n’ose pas publier. Cependant Lavieenrouge m’a permis de vivre une vie plus en accord avec ce que j’avais prévu lorsque j’étais petite. Petite je comptais sur moi pour ne pas me trahir.

Alors et maintenant?

Je ne vous le cache pas que durant ces derniers jours je me suis posée la question “j’arrête ou pas?” Mon blog est en bonne santé est-ce vraiment le moment d’arrêter? Ai-je vraiment donné le meilleur de moi même? Il y a quelques années grâce a un article sur Lavieenrouge, un fils à retrouvé son père, un père qu’il n’avait jamais connu. C’était le jour de la veille de Noël et moi j’étais triste et grippée au fond de mon lit. Quelle belle nouvelle!  Je sais aussi que des lectrices ou des lecteurs qui ont eu des problèmes de santé, ou vécu des périodes difficiles, ont trouvé un réconfort en me lisant. Je sais aussi qu’Alexane, que je connais dans la vraie vie, serait déçue si j’arrêtais d’écrire. Alors j’ai décidé de ne pas arrêter Lavieenrouge. Finalement c’est ce que j’ai fait de mieux jusqu’à présent, même si je suis passée à une autre forme d’écriture.

Je ne me donne plus dix ans, ni même cinq ans. Ni même un an.

On verra.

Sans lecteur Lavieenrouge n’existerait pas, alors merci à vous!

Merci du fond du coeur.

Ma préférence pour le talon bottier.

chaussures Babou

Sergio Todzi. Babou 9.10 €

En principe je porte souvent un slim brut, mais je me suis dit récemment  que ça allait changer et j’ai décidé de porter plus souvent une robe. Qui dit robe ne dit pas forcément chaussures à talon, d’autant que la tendance permet de porter une robe avec une paire de Stan Smith, de New Balance ou Adidas. Porter une paire de basket avec une robe si c’est tendance et confortable, c’est aussi lassant.

La dernière fois que je suis allée chez Babou c’était pour des chaises de jardin. Une fois que j’ai trouvé ce qu’il me fallait, une petite voix m’a dit “Pas le rayon chaussure, pas le rayon chaussure, pas le rayon chaussure!” mais j’y suis allée quand même, histoire de rentrer chez moi avec la conscience tranquille, en me disant que cette fois-ci, il n’y avait rien qui me plaisait.

Ce jour là il y avait – 30% sur certaines paires de chaussures, notamment les chaussures mi-saison. Lorsque j’ai aperçu dans les rayons une paire d’escarpins  imitation croco, avec un petit détail doré sur le talon, je me suis dit que c’était pour moi. Le talon est carré, c’est ce que l’on appelle un talon bottier.

Un fois que j’ai saisi que c’était du 36 qui me convenait je me suis dit ” why not?”

Avec la réduction des -30% elles sont passées en caisse à 9.10 euros.

TABITHA SIMMONSTabitha Simmons. 545 €.

P00166961-Embroidered-pumps-DETAIL_2Dolce & Gabbana. 495 €.

chloé

Chloé. 445 €.

FERRAGAMOFerragamo. 450 €.

chloé escarpin talon bottier

Chloé. 550€.

Gianvito Rossi

Gianvito Rossi. 495 €.

Vous allez me dire “Mais pourquoi tu n’as pas acheté une paire de sandales, puisque nous sommes en avril?” Et bien parce que je tiens pas forcément compte des saisons. Si ça me plaît, je prends. Très souvent j’ai flashé sur des chaussures d’hiver en été et sur des chaussures d’été en hiver et j’ai été ravie de les porter le moment venu.

Donc en ce moment, c’est – 30% sur les chaussures chez Babou! Sinon il y a, aussi, des shoes 50 fois plus cher.

2+1+1+6=10=1 et 1= uni.

TAPIS BABOUTapis Babou 10 €.

Vous avez de bonnes résolutions à mettre sur le tapis?

Ou des mauvaises? peu importe après tout. En tous les cas je vous souhaite une belle année! même si vos voeux ne se réalisent pas tous, l’important c’est d’avoir du plaisir à faire les choses.

Du plaisir à les faire bien.

N’oubliez pas que la plus belle preuve d’amour que vous pouvez avoir envers vous (et les autres) c’est l’indulgence.

TAPIS BABOU 2

2016

TAPIS BABOU 3

Fort heureusement je n’ai pas été au bout de mes bonnes résolutions 2015 parce que ça ne me ressemblait pas. J’ai fait autre chose. J’ai surtout puisé à fond dans mes forces pour accomplir ce qui me tenait à coeur depuis longtemps.

J’ai quelques nouvelles résolutions mais elles datent d’ il y a quelques semaines déjà: Je fais du gainage 5 X par semaine + 6 heures de natation pas semaine.

Lorsque je fais du gainage je ne compte jamais parce que ça bloque la fluidité mentale qui permet de tenir. J’ai un oeil sur un réveil. Un gros réveil à piles et qui fait TIC TAC TIC TAC. Je garde la pause 2 minutes. Je relâche une minute et je recommence 5 X.

C’est tout.

réveil BabouRéveil Babou 3.99 €

Pas de sueur.

Pas de tendinite.

Je refuse de me faire mal.

Une fois que j’ai terminé ma séance, je déboîte et je range tout le cinéma (pour parler un peu comme un film scénarisé Michel Audiard)

TAPIS

Cette année je vous ai présenté pas mal de choses que j’ai déniché chez Babou a des prix qui dépassent l’entendement. C’est mon casino à Moi.

Voici mes 7 pref de l’année ( en fait il pourrait y en avoir bien plus)

Mes gourdes pliables(1.99 € l’une )  elles me suivent partout.

ceinture jaune et chaussures jaunes

J’ai très souvent porté mes babies jaunes (10 €) pendant les soirées d’été.

Ceinture (7€)

ceinture tendance

Ma ceinture préférée ( 7.99€) Celle que je porte presque tous les jours.

Baskets noires

Mes baskets en plastique ( 7 €)

Ma trousse en silicone (1.99 €) et qui contient quelque chose de précieux.

Boîte de crayons ( 2 €) parce que je ne peux pas me passer de prendre des notes.