Lorsque la lingerie n’est pas un délit.

babou lingerie

Shorty Babou 4.90€

Moi aussi, adolescente, j’ai mis du coton dans mon soutien gorge. J’ai fait plein de conneries pour paraître plus belle. Comme me brûler la peau avec des lotions au PH trop acides, ou me décolorer les cheveux et me retrouver rousse.

Comme le chat.

Des insultes, parce que j’étais plate, j’en ai eu. C’est à cette époque là, que j’ai compris que pas mal de filles de mon âge me considéraient “spéciale” et même que leur projet d’avenir c’était un peu ça: J’ai un avenir devant moi même si je n’obtiens que le BEPC, tout ça parce que j’ai de gros seins et que je veux des enfants.

Plein.

Chez moi, il n’y avait pas du monde au balcon et dans la solitude du rayon lingerie, je devais me contenter des bandeaux pour les petites filles qui veulent jouer aux grandes. Des bandeaux avec le motif “petites cerises”

Quelques années plus tard mes seins sont devenus l’une de mes armes de séduction.

Aujourd’hui, je ne porte pas de soutien gorge tous les jours, parce que c’est très sexy sans. Mais j’aime bien savoir que des dessous, j’en ai plein les tiroirs.

babou lingerie.

lingerie babou 2

Soutien gorge Babou 10€ ( j’ai caché les bretelles)

Lorsque j’ai commencé à arpenter les rayons chez Babou, je n’aimais pas leur rayon lingerie parce que trop flashy, trop fluo, trop tout. Sans doute que les goûts des acheteurs a évolué, je ne sais pas. En tous les cas, il y a quelques mois, je vous avais proposé une jolie sélection de lingerie Babou.

Enfin il me semble.

Tous les mois, il y a des nouveautés au rayon lingerie et je craque pour un petit truc.

Pourquoi je dis un petit truc?

Parce que lorsqu’un shorty ne coûte même pas 5 euros, on ne peut pas dire que l’on a fait un investissement qui ne nous permet pas de boucler les fins de mois. Idem lorsque le soutien gorge ne coûte pas plus de 10 euros.

Je ne sais pas ce que vous en pensez

dessous féminin

Vodka, miel, vinaigre blanc.

elle fanning

Elle Fanning.

En attendant de recevoir ma cure Forcapil, afin d’enrayer une énième détresse capillaire, je me suis posée la question, question que se posent les femmes depuis des siècles “Comment devenir blonde naturellement lorsqu’on est presque blonde C’est le “presque” qui nous fout dedans.

Vodka/miel/vinaigre blanc.

Temps de pause: c’est comme on veut.

Ah bon?

De la vodka sur le cuir chevelu?

Et à partir de ce moment là, la recette pour devenir blonde naturellement si on est presque blonde, fait débat.

Est-ce que l’on peut mettre de l’alcool à 90 à la place de la vodka, parce que ça serait dommage d’acheter un litre de vodka, si on ne boit pas? demande une apprentie blondasse.

L’une d’elle répond que l’on peut mettre du rhum à la place de la vodka et que ça marche aussi. Mais certaines demandent “du rhum blanc ou du rhum brun?” Parce que ce n’est pas la même chose.

Une fille qui fait autorité parce qu’elle a obtenu son CAP coiffure, est catégorique, le vinaigre blanc n’a rien à voir dans la recette. C’est du citron qu’il faut ajouter parce que le citron va activer les propriétés éclaircissantes du miel.

A condition que le miel soit non pasteurisé répond une autre.

On peut ajouter un peu d’huile de coco pour l’hydratation du cuir chevelu?

C’est qu’on ne sait pas.

Dans un autre commentaire, une désenchantée prétend que la bière fait autant d’effet que la vodka parce que c’est de l’alcool et que c’est l’alcool qui active le processus d’éclaircissement.

Bien sûr que le citron doit être bio, quelle question! C’est bien la peine de s’infliger des pesticides à partir du moment ou l’on tente de s’éclaircir les cheveux naturellement.

A un moment donné il y a toujours quelqu’un pour conseiller l’utilisation d’huiles essentielles, mais là c’est l’embrouille parce que personne n’est d’accord.

Au bout d’un moment quelqu’un prétend avoir une autre recette miracle pour blondir ses cheveux lorsque l’on est presque blonde: Jus de citron salé, huile d’olive. Il parait que ça marche dès la première application.

Mais avec du miel c’est mieux.

Attention avec le miel! écrit l’une d’elle, il ne faut pas laisser poser son masque au soleil à cause des guêpes!

Pour en revenir à la vodka, une lectrice dit que sur les photos avant/après on ne voit aucune différence.

Une polémique s’engage parce qu’il y a vodka ET vodka.

C’est que la camomille ça marche aussi mais il faut des mois pour avoir un résultat.

Cent commentaires plus bas, quelqu’un demande si la recette vodka, miel, vinaigre blanc marche sur les cheveux châtain foncé?

C’était pourtant bien clair dès le début, la recette vodka/miel/vinaigre blanc est destinée aux filles qui sont PRESQUE blondes, qui veulent éclaircir leurs cheveux naturellement, ce qui revient à dire, éclaircir leurs cheveux en toute simplicité.

Voilà le problème avec les recettes sur les blogs ou les réseaux sociaux. Chacun veut y mettre son grain de sel et on ne sait plus à quelle potion se vouer.

Au fait, on peut vraiment mettre du jus de pomme dans un virgin mojito?

 

 

Ce qu’elles écrivent…

 

enveloppe

Depuis La vocation de Sophie Fontanel, j’ai lu quatre romans. Soit quatre romans en une semaine ( Bien plus à vrai dire) Depuis que j’ai posé un peu les pinceaux ( quoique) j’ai du temps.

Un journaliste a dit du dernier roman d’Isabelle Monnin Les gens dans l’enveloppe que c’était un chef d’oeuvre de la littérature. Je crois que c’est Yann Moix. Si vous suivez l’actualité, vous n’avez pas pu passer à côté de la promotion faite autour de ce livre lors de la rentrée littéraire de 2015 et si ça vous dit de lire ce roman, ne lisez rien d’autre que mon article! Parce que Les gens dans l’enveloppe c’est un roman en trois parties: Un roman construit à partir des photos que l’auteure a acheté dans une brocante pour même pas 10 €, l’enquête sur les gens qui sont sur ces photos et un CD.

Le CD je ne l’ai pas écouté, parce que je n’aime pas la chanson française.

L’imagination d’Isabelle Monnin, archéologue des seventies, est-il si éloignée de l’enquête?

Tout ce que je peux vous dire c’est que c’est passionnant et plus que ça.

Les gens dans l’enveloppe, c’est un peu nous. Nous, esquintés par notre histoire familiale, histoire que nous ne connaissons même pas. Esquintés, par ceux qui ne nous aiment pas tant que ça.

J’ai récidivé avec Sophie Fontanel en lisant L’envie. Pourquoi faut-il toujours justifier de sa sexualité vis à vis d’abrutis( ies) qui pensent queue que… Parce qu’ils ont quelqu’un. Parce qu’ils sont ou ont été mariés, ou en couple. La plupart du temps, ils se font maltraiter sous nos yeux et pire ils se doivent fidélité! Ha! ha! ha!

Je me suis sentie très concernée par ce témoignage. Si Sophie Fontanel aime les beaux habits, elle écrit aussi avec une belle élégance.

 

L’accabadora. Au fait vous savez ce que c’est qu’une accabadora? c’est une personne vêtue de noir et qui frôle les murs des villages sardes, la nuit survenue, pour se rendre au chevet de celui qui n’en peut plus. C’est aussi une belle histoire sur la filiation mère/fille surtout lorsque la mère et la fille ne le sont pas. Un beau roman de Michela Murgia.

 

Vieille France cest encore un roman écrit par une femme. Décidément. Un roman que j’ai lu pendant un après midi pluvieux. Hélène Millerand a une belle plume et ça fait du bien surtout à l’ère des réseaux sociaux. C’était ça la vie de domestique juste avant le seconde guerre mondiale? J’ai dû relire plusieurs fois quelques passages, parce que je n’y croyais pas. Bénédicte est issue de la petite noblesse versaillaise et elle a commis une faute même si ce n’est pas de sa faute. Mise à la porte par sa mère, elle  se place comme gouvernante. Déclassée, Catholique, antisémite, fille-mère, elle va affronter les évènements en prenant soin, non pas des siens qui ne l’aiment pas, mais des autres qui ont besoin d’elle. Elle pense avoir barré le cours de son existence. C’est faux, en fait.

Bonne lecture! et si vous avez des suggestions, n’hésitez pas!

 

 

 

White spirit.

 

jean blanc BabouJean Babou 15 €.

Cet hiver, pendant la rénovation de ma chambre, j’avais souvent l’impression de bosser pour le groupe Vivarte ( Naf Naf, Kookai, La Halle, André…) parce que souvent les bras chargés de vêtements, afin de les ranger d’une façon cohérente dans ma nouvelle déco minimaliste.

Aujourd’hui tout est à sa place.

Par période, j’ai opté pour le look noir et blanc, surtout pendant mes périodes de crises économiques et c’est dans ces périodes que j’ai eu le plus de compliments.

Le dressing est simplifié. Il suffit de combiner des basiques et de belles matières.

loveaestheticsspring000.jpg~original

loveaestheticspastel00.jpg~original

Love Aesthetics.

Alors de quoi avais-je besoin dans mon dressing récemment?

D’un jean blanc.

Je ne sais pas si vous connaissez le blog d’Ivania Carpio? Son blog Love Aesthétics, c’est un projet artistique qui met en scène des vêtements et des accessoires blancs, voir transparents. Son projet est très intéressant et c’est une très belle source d’inspiration.

Mon jean blanc je l’ai trouvé chez Babou. Tous mes jeans viennent de chez Babou, parce qu’ils nous offrent aussi la possibilité d’un jean de type slim basique, bien coupé, sans histoire ET au minimum deux fois moins cher que chez H&M!

J’en veux à Levis de me vendre des jean’s black dont la couleur passe au bout de quelques lavages. Mon jean velours black de chez Babou et qui a été porté pendant deux hivers a gardé sa teinte aussi dense et pour moi ça compte.

Je vais vous dire un truc, souvent, ça ne sert à rien de mettre plus de 100 € dans un jean  basique, parce qu’ils sont tous fabriqués au même endroit et dans les mêmes conditions. A 1oo € le jean, on paie la campagne publicitaire de la marque, l’identité d’une marque qui pratique une spéculation sur son positionnement, l’investissement immobilier des points de vente et le temps pour coudre le logo sur le vêtement.

Chez Babou il y a des t-shirt blancs, du vernis à ongles blancs, des baskets blanches, des sacs blancs, des draps blancs, des draps de bain blancs, des peignoirs blancs, des rideaux blancs, des robes blanches…

sleepers BabouSlippers Babou 10 €. Coll 2015.

 

Du job à la con au syndrome du potager.

The_Linkedin_Effect

En ce moment j’ai envie d’un nouveau job.

D’un job riche de sens.

Un job riche de sens, c’est un job qui a un projet concret, une phase de travail sans que l’on ait le temps d’aller sur ses comptes Facebook/Twitter/Pinterest/ Instagram/ Google +/ mails/Netflix/ Amazone.fr/ Post traitement photo (on ne dit plus correction photo)/ lire Guerre et paix  sur son smartphone…

Et au finish, un job qui offre la satisfaction du travail bien fait.

Ceux qui n’en peuvent plus, sont atteints du syndrome du potager. Ils ont fui leur banlieue parisienne pour s’installer dans un trou perdu ou il n’y a même pas un Monop. Le matin, ils postent sur Facebook une photo des premiers bourgeons, de leurs semis dans le potager (le potager bio c’est une lubie de bobos) du   plan 3 D de leur futur poulailler. Attention! le bobo n’entend pas passer pour un plouc.

Plouc: terme tombé en désuétude et qui définissait une personne vivant à la campagne pendant la belle période de l’essor économique.

Entre parenthèses, chez Truffaut ils vendent des poulaillers roses avec des fenêtres et une sorte de toboggan. Bref un poulailler qui ressemble à un jouet Mattel.

Après avoir décroché cet hiver, un job de community manager ( job qui est voué à disparaître d’ici deux ou trois ans) j’ai dû rebondir haut et fort lorsque mon futur employeur s’est désisté au dernier moment, parce que “Pas sûr de sa stratégie marketing, tout ça à cause de la concurrence” Le lendemain, j’ai endossé la profession de peintre décoratrice au service de mon patrimoine. J’ai même lancé une économie participative au sein de la copro alors que je ne suis même pas de gauche. C’est beau l’engagement!

Je n’ai pas perdu mon temps.

” Si y a pas de boulot, on va se démerder!”

                                                  Génération Y.

l 'effet Linkedin

En attendant qu’un recruteur me propose un job riche de sens, mercredi, je suis allée me promener sur mon compte Linkedin pour voir qui/que/quoi.

Audrey Marnay venait d’accepter mon invitation!

Et puis l’une de mes relations a posté l’illustration ci-dessus, illustration qui représente tellement ce que l’on peut lire sur les profils de Linkedin.

Il faut du courage pour le dénoncer.

Je me suis aussi bien amusée, il y a quelques jours, lorsque j’ai parcouru l’article publié sur le Nouvel Obs, un article sur les jobs à la con. J’ai même souffert, lorsque j’ai lu le témoignage du gars qui bosse pour un site de vente en ligne de vêtements de sport et qui doit rédiger des milliers de fiches sur des chaussures.

Son job c’est Digital Strategy? Consultant digital, brand content? Head of digital? Sûrement pas Senior Affiliate Marketing Manager, peut-être Web Rédactor Senior Content Manager/SEO?

Oui, je me moque, parce que cette société qui nous abîme tant moralement que physiquement, nous demande maintenant de nous travestir.