Poivre, chocolat et fleur de sel.

renards en chocolat

Je fais une fixette sur le renard en ce moment.

J’ai fait une détox infos de plusieurs jours mais pas une détox chocolat, et c’est comme ça que j’ai su hier, qu’après les nouveaux adieux de Nicolas Sarkozy, c’est aussi une fin de carrière politique pour Alain Juppé ainsi que pour le champion de l’anaphore (François Hollande) Que le mouvement Bleu Blanc Zèbre a des prétentions présidentielles, alors que le zoo est déjà complet. Quant à David Hamilton, suite aux révélations de Flavie Flament dans son livre La Consolation, il a mis fin à ses jours en s’étouffant avec un sac en plastique.

Ça fait beaucoup d’un coup.

Bon moi, j’ai fait la gourmande ces derniers jours et j’ai testé une nouvelle recette de gâteau au chocolat.

Avec nappage !

Un nappage avec de la fleur de sel, du poivre et des zestes d’oranges. En ce moment j’aime cuisiner le chocolat avec des épices. J’ai une recette de crème au chocolat aux épices à tomber parce qu’au niveau des papilles, elle fait coup double.

Lorsque je me suis rendu-compte que j’avais englouti la moitié de mon gâteau en quelques heures, je n’en revenais pas. J’ai remisé le gâteau, mais en allant acheter mon pain au Monop, j’ai craqué sur du pain d’épice et sur des yaourts à la crème de marron. C’est la saison du vrai goûter en fin d’après-midi (chocolat au lait et petits gâteaux)

La balance ? La balance affiche 50 kg mais j’aimerai repasser sur la zone 48 kg. Les mauvaises langues pourront dire que je suis anorexique alors que je m’empiffre que de bonnes et belles choses même si je n’ai pas un gros budget. J’ai aussi découvert un joli site de recettes a cosy kitchen, un site en anglais avec de belles photos.

Certaines recettes sont faciles à réaliser.

Y a quoi pour 21 € ?

 

Bagues noires

La bague en haut à gauche Babou 4 €.

Les autres sont des bagues M I R T A.

Depuis quelques mois je suis séduite par les bagues noires, parce que si simples, si graphiques. C’est sur mon compte Pinterest que j’ai découvert les bijoux M I R T A, mais je n’osais pas le bijou noir. Comme pour le linge de lit noir alors que maintenant j’en suis accro. Aussi lorsque j’ai vu chez Babou, une bague noire pour 4 €  je me suis dit “why not ?” et quelques jours plus tard j’achetais chez Brigitte un bracelet en perles noires mates.

mini sac noir

mini sacs Babou

Mini-sacs Babou 7 €

J’ai aussi un nouveau mini sac. J’en avais déjà, un jaune safran, curry, et je dois dire que souvent ce mini sac m’a rendu vraiment service, puisque je vis au centre-ville et je ne vois pas l’utilité de sortir avec un grand sac avec tout un tas de trucs dedans juste pour aller acheter un timbre ou 100 g d’amandes bio.

Le mini-sac à 7 € je le considère comme une excellente affaire. De plus et vous en conviendrez, les mini sacs se rangent bien plus facilement. Chez Zara, un mini sac est vendu à partir de 29.95 €.
top en lamé argent

Top Babou 10 €

Lorsque je suis passée à la caisse avec mon nouveau pull, mon pull qui ne boulochera pas, j’ai reçu un bon d’achat intéressant puisque les mardis et les jeudis les points comptent double. Au début je ne prenais pas en compte ce paramètre, mais quand on sait que chez Babou rien n’est cher, c’est vraiment intéressant lorsque le bon d’achat fait coup double !

C’est donc avec mon bon d’achat de 10 €  que je suis repartie avec un top bling bling que je mettrais plutôt cet été avec une peau bronzée et un pantalon blanc.

Voir aussi le pull qui ne boulochera pas.

La carte de fidélité Babou est gratuite et les points comptent double les mardis et les jeudis.

Donc si 1 + 1 = 2 alors que sur cet article on a une bague, un mini sac et un top, ça fait :

4 + 7 + 10 = 21 € !

Et si on en finissait avec le développement personnel ?

je suis une merde et je compte bien le rester

Et si on en finissait de croire les politiques et les discours des tocards qui votent pour eux ?

Et si on en finissait avec l’énergie négative des campagnes électorales qui ne servent qu’à mettre en lumière des psychotiques ?

Et si on en finissait avec les chroniques des journalistes et la tendance des sondages à la con?

Moi je n’en peux plus.

Et si on en finissait avec la do-list du jour, la do-list de la semaine, la do-list de l’année ?

Parce qu’au finish qui trinque ?

C’est le constat que fait Rébecca Niazi-Shahabi et je ne peux pas lui donner tort. Je lui dois ma journée extraordinaire du 24 novembre. Une journée dont tout le monde rêve. Une journée de VRAIE vie. Pas la fausse que l’on essaie de mettre en place pour plus tard et qui ne comblera jamais nos souffrances fondamentales. Les souffrances fondamentales ne se guérissent pas. Il faut vivre avec.

Si ça vous dit de lire les premières pages de cet ouvrage qui risque de pulvériser vos exigences, cliquez sur les Editions Fayard et tout en bas, sur les Editions Mazarine (Fayard abrite en son sein plusieurs maisons d’édition) et via la liseuse-hachette.fr vous pourrez lire un extrait de ce manuel d’anti-développement personnel.