Y en a qui louent leur lit et d’autres qui achètent moins cher.

COUETTE BABOU

Couette Babou 25 €

Vous savez aussi bien que moi, que nous sommes dans une société dans laquelle on ne répare plus.

On achète, on jette, on achète, on jette…

Une société dans laquelle on ne lave même plus.

Qui va perdre son temps pour aller déposer sa couette au pressing ? sachant qu’il faut payer entre 20 € à 25 € de pressing plus le parking, si celui-ci est payant. C’est en réfléchissant comme ça que je suis revenue chez moi, en plein été, avec une couette neuve.

Une couette à 25 €.

Trouvée chez Babou.

Cet hiver j’avais jeté une couette parce que j’avais eu la flemme d’aller la déposer au pressing. Historiquement c’était quelqu’un qui m’avait donné une couette parce que je suis sûre que ça ne lui disait rien d’aller au pressing, ni à la déchetterie. Du coup je me suis trouvée devant un choix à faire et j’ai préféré jeter la couette au crépuscule et en catimini.

Fuck le développement durable !

Mais pas de chance mon voisin m’est tombé dessus en me disant “Alors, on débarrasse ?”

Jusqu’à présent, je n’aimais pas les propositions concernant les couettes chez Babou, tout simplement parce qu’elles étaient rêches même si celles-ci peuvent être recouvertes d’une housse.

Cette couette est toute douce “touché soyeux” c’est écrit sur l’emballage. Elle a un piquage carré pour une tenue parfaite.

220 x 240 cm.

Reste plus qu’à lui trouver une housse de couette, bien que j’en ai déjà plusieurs mais comme vous le savez, j’aime le linge de lit, neuf et impeccable. Je préfère dormir dans des draps neufs plutôt que de me parfumer Dior ou quelque chose qui lui ressemble. D’autant que je n’ai pas d’odorat.

Au fait ! j’ai un nouveau drap housse noir, parce que depuis peu, je suis accro au linge de lit noir.

Voyez-vous, je ne comprends pas ceux qui louent leur lit sur AirBnb pour gagner de l’argent. Je préfère dépenser moins plutôt que de louer mon lit à des gens que je ne connais pas.

 

Romans addictifs.

Elena Ferrante

Cet été j’ai un point commun avec Alain Juppé celui d’avoir mis dans ma liste des lectures de l’été : L’amie prodigieuse et la suite de ce roman L’autre nom d’Elena Ferrante. Lectures conseillées par une lectrice assidue de Lavieenrouge.

Pourtant au début, je ne pensais pas poursuivre L’amie prodigieuse, parce que tous ces prénoms italiens c’était un peu l’embrouille : Antonio, Stéphano, Lila, Lina, Lénù, Fernando, Marcello, Donato, Nino, Alfonso, Enzo, Rino, Nella, Carmen, Ada, Marisa, Michele, Nadia, Melina, Pasquale, Pietro, Gigliola, Pinuccia et les autres.

J’ai relu les deux tomes, soit 1008 pages x 2 en quelques jours. Il paraît que les romans d’Elena Ferrante sont addictifs.

Je confirme.

L'amie-prodigieuse

Le thème ? pas seulement l’amitié. Cette amitié persistante n’existerait pas sans la douance et les affres de celle-ci, la douance sur fond de misère napolitaine aux alentours des années 50/60, à l’époque ou il semble que la violence faite aux femmes soit la norme. Brimées, violées, engrossées, aliénées, jalouses et jalousées, cocufiées, illettrées, les femmes n’ont qu’un destin, celui de s’étioler dans la fange.

Sauf si …

J’attends avec impatience de pouvoir lire le tome 3 et le tome 4 mais les deux derniers romans n’ont pas encore été traduits en français. En attendant, je vous conseille D’acier de Silvia Avallone, un univers assez proche de celui d’Elena Ferrante.

Personne ne connaît l’identité d’Elena Ferrante sauf son éditeur italien. Personne ne sait pourquoi elle a préféré rester très discrète depuis la parution de son premier roman. Elle a raison. Parce que ce qui devrait compter avant tout pour un auteur, ce n’est pas la reconnaissance de n’importe qui, ce sont les lecteurs et les lectrices et, mamma mia ! des lecteurs, elle en a plein dans le monde entier.

Mon panthéon de chaises en bois.

Chaise en bois 7

De temps en temps, j’aime bien proposer une revue concernant des chaises, des fauteuils ou des lampes. Je crois que la dernière que je vous ai proposée c’était mon Panthéon de chaises transparentes.

Aujourd’hui, focus sur ma petite collection virtuelle de chaises en bois. Des chaises en bois dont je n’ai pas le nom des créateurs puisqu’elles ont été publiées sur les réseaux sociaux, comme ça, sans identité. Et puis nombre d’entre elles sont bidouillées.

Ne les jetez plus ! Ne les maltraitez plus ! sans leur demander auparavant si elles peuvent vous gratifier d’un beau potentiel déco.

 

CHAISE EN BOIS 9

 

Pierre Jeanneret

Pierre Jeanneret.

CHAISE EN BOIS 4

CHAISE EN BOIS

Tierney Haines ArchitectsTierney Haines Architects

CHAISE EN BOIS 3

Chaise africaine.

CHAISE EN BOIS 1

CHAISE EN BOIS